Le traitement ManaCovid® a obtenu une autorisation de mise sur le marché (Mise au point)

0
1585
  • Sur les réseaux sociaux, le débat sur ManaCovid®, remède congolais contre le Coronavirus bat son plein. Dans un premier article de vérification, Congocheck était arrivé à la conclusion «qu’aucune preuve scientifique n’atteste l’homologation de Manacovid® comme médicament contre la Covid-19».

Dans cette première enquête, Congo Check s’était appuyé sur quatre (4) sources indépendantes : le ministère provincial de la Santé du Nord-Kivu, le comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19 (CMR), le Comité National d’Ethique de la Santé (CNES) et le ministère de la Recherche Scientifique. Toutes ces sources ont unanimement déclaré, n’être pas au courant de l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement ManaCovid®.

Un signalement d’un internaute vers l’organe qui délivre les AMM

Suite à une alerte donnée par un internaute, en commentaire de l’article publié sur la page Facebook de Congo Check, il était possible aux équipes de cette organisation de vérification des faits de chercher d’autres preuves sur ce sujet.

« Congo Check, on peut vérifier l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un médicament qu’à l’ACOREP (ex-DPM ou 3 ème direction du ministère de la santé)… Vous avez mené votre enquête auprès des offices non compétents sur la question. Je viens de vérifier à l’ACOREP, le Manacovid a bel et bien obtenu une AMM en RDC » écrivait ce follower.

L’autorité de réglementation confirme l’existence d’une AMM pour le ManaCovid®

Dans une seconde enquête menée cette fois-ci au sein de l’Autorité congolaise de réglementation pharmaceutique (ACOREP), troisième direction au sein du secrétariat général à la Santé (Direction de la pharmacie et du médicament, DPM), il se remarque que le produit venu de Luozi dans le Kongo central a bel et bien obtenu son «autorisation de mise sur le marché». Les équipes de Congo Check descendues aux bureaux de la DPM ont pu échanger avec les responsables de ce service public.

« D’une manière brute, j’affirme que l’AMM a bien été délivrée en date du 24 novembre 2020. Nous étions réticents au départ mais on a finalement autorisé car c’est un produit qui a récolté plusieurs témoignages positifs », a expliqué d’entrée de jeu le secrétariat de la DPM qui a précisé qu’il maitrise parfaitement ce dossier. «Nous ne sommes plus à ce niveau-là (discussion autour de l’autorisation). Nous sommes en pleine pandémie et tout ce qui concourt à la solution est la bienvenue. La procédure a été respectée, le Directeur (de la DPM) a échangé avec le ministre et celui-ci a même été reçu par le Chef de l’Etat. Il n’y rien à cacher, l’AMM a bien été délivrée par la DPM», argumente ce service.

Pas d’annonce officielle jusqu’à présent

Congo check a ensuite consulté ledit document sur l’«autorisation de mise sur le marché» délivrée effectivement par la DPM en date du mardi 24 novembre.

Le secrétariat de la l’Autorité congolaise de réglementation pharmaceutique (ACOREP), troisième direction au sein du secrétariat général à la Santé (Direction de la pharmacie et du médicament, DPM) a averti dans cet entretien avec Congo Check que « l’on veut éviter toute déclaration officielle et on préfère laisser la primeur au ministre, à la présidence et à la riposte ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here