Non, l’arrivée de Felix Tshisekedi à Londres, n’est pas la première visite d’un chef d’Etat congolais depuis Mobutu en 1973

0
157

[et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »3.18.8″ custom_padding= »0|0px|54px|0px|false|false »][et_pb_row custom_padding= »0|0px|27px|0px|false|false » _builder_version= »3.18.8″][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.18.8″ parallax= »off » parallax_method= »on »][et_pb_text _builder_version= »3.18.8″ text_font= »Merriweather|||||||| » text_font_size= »20px » text_line_height= »1.8em »]L’arrivée de Felix Tshisekedi à Londres ce 19 janvier en marge de sa participation au sommet UK-Afrique sur l’investissement, n’est pas la première visite d’un chef d’Etat congolais depuis Mobutu en 1973 comme indiqué par plusieurs messages partagés sur les réseaux sociaux notent les recherches menées par CONGO CHECK.

Le president de la République Démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, est arrivé dans la ville de Londres, capitale de la Grande Bretagne ce 19 janvier 2020. « Du 19 au 21 janvier, le Chef de l’État effectuera sa première visite au Royaume-Uni, depuis son accession au pouvoir. Au cours de cette visite, Il rencontrera des officiels britanniques et prendra part au Sommet UK-Afrique sur l’investissement» annonçait la présidence de la République Démocratique du Congo dans une série de tweets le 18 janvier.

Partageant une video de 10 secondes annonçant l’arrivée du president de la RDC a Londres, vue plus de 1000 fois et ayant fait une soixantaine d’impressions (retweets, commentaires et likes), le journaliste Tom Wilson, rédacteur en chef du Moyen-Orient et de l’Afrique au Financial Times a ajouté la légende suivante a ce contenu multimedia:

« Le Président de la RDC Felix Tshisekedi est à Londres, première visite d’un chef d’Etat congolais depuis Mobutu en 1973 ». Cette légende, accompagnée par les photos de l’arrivée du président Congolais a été partagée par milliers par les partisans du président congolais dans des forums en ligne en République Démocratique du Congo, principalement les groupes de discussion Whatsapp.

Les recherches menées par CONGO CHECK démontrent qu’en mars 2001, l’ex président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila s’était rendu à Londres, où il avait rencontré le Premier ministre britannique Tony Blair et le ministre des Affaires étrangères Robin Cook.

Les entretiens entre Joseph Kabila et Robin Cook avaient principalement porté sur les efforts pour redonner une impulsion aux accords de Lusaka, signés en 1999, et destinés à ramener la paix en RDC, déchirée par une guerre civile impliquant cinq pays de la région notent les medias qui rapportaient sur cet évènement à l’époque.

Joseph Kabila avait également été brièvement reçu par Tony Blair mais la teneur de leurs entretiens n’a pas été révélée par Downing Street alors qu’une poignée d’opposants brandissant des pancartes «Kabila-assassin» manifestaient devant la résidence du Premier ministre Britannique.

=====================

CONGO CHECK est signataire du code de principes du Réseau International de Fact-Checking, IFCN. Le travail de CONGO CHECK (une organisation indépendante et non partisane) est dédié à la lutte contre la désinformation et attend rendre les dirigeants redevables en traçant la réalisation des promesses tenues par les gouvernants via son baromètre de promesses.[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here