Vrai, une opération du cerveau humain, sans ouverture de la boîte crânienne, a eu lieu pour la première fois en RDC

0
125
Staff ayant conduit l'opération. PHOTO: Centre Médical de Kinshasa,
  • Une publication postée sur Facebook annonce que les docteurs Ngamasata et Makiese ont opéré  un cerveau humain, sans ouverture de la boîte crânienne. Cette publication, de Baudry Mabaro, du 14 Févier 2021,  sur la page Facebook dénommée « DIALOGUE INTER-CONGOLAIS SUR FACEBOOK », enregistre plus de 943 commentaires d’internautes avec des avis partagés. Les uns félicitant la prouesse de ces médecins congolais  et les autres doutant de la véracité de l’information. [Cliquer ici pour voir la publication sur Facebook]. 

En effet, cette publication est vraie. Congo Check, un média spécialiste dans la vérification des faits ou fact-checking, a mené des recherches qui ont prouvé que cette intervention a eu lieu au Centre Médical de Kinshasa.

Les internautes divisés sur cette publication

Cette publication a pourtant a été commenté diversement, selon qu’on y croit ou pas. « Bravo, ils sont à féliciter. C’est une fierté pour les jeunes médecins congolais. » a commenté Généreux Jacques Jacquivonne, utilisateur du Facebook. Pour sa part, Nyamuhara Safari Faustin croit à la nouvelle et alerte sur les effets secondaire. « Sans oublier les séquelles non contrôlées à la cicatrisation sur la traversée de sonde endoscopique Félicitation à eux » écrit-il en commentaire.

Camarade Obed Tamwasi Nkashama, un autre utilisateur du Facebook ne croit pas à cette nouvelle. « Mensonge de grande envergure. Comment accéder au cerveau sans l’ouverture des figures de cette dite boîte c’est une Maggie et la personne dont ils ont intervenu cours de risques », écrit-il, en commentaire.

Endoscopie cérébrale

La technique utilisée s’appelle Endoscopie Cérébrale. Il s’agit d’une technique chirurgicale qui consiste à introduire un endoscope (petit tube métallique muni de lentilles lumineuses et d’une minuscule caméra) à travers les narines puis d’aller jusqu’à la base du crâne où se situent l’hypophyse et la tumeur à extraire. La caméra transpose le champ opératoire sur un écran, ce qui permet de suivre l’intégralité de l’intervention. En RDC, cette opération a eu lieu sur un patient de 37 ans et l’opération a durée au moins deux heures. Docteur Trésor NGAMASATA, neurochirurgien du Centre Médical de Kinshasa, qui a participé à l’opération, joint par Congo Check confirme l’information. Il explique que « l’opération a bien eu lieu en RDC. Nous l’avons pratiquée avec deux neurochirurgiens et on n’a pas ouvert le crâne. S’était une lésion de la région cellaire qui s’étendait sur le sinus caverneux. On est entré par le nez avec des moyens hypersophistiqués que le Centre médical de Kinshasa nous a accordé et l’intervention a duré une heure. Le patient s’est réveillé 45minutes après…»

Pour ceux qui doutent que cette opération se soit passée en RDC, le neurochirurgien, Dr Trésor NGAMASATA, confirme à l’opinion que « c’est une première intervention qui se passe en RDC où deux chirurgiens opèrent ces genres des lésions…C’est une intervention qui a été  réalisée au Congo-Kinshasa par les congolais et pour les congolais ».

Vidéo enregistrée pendant l’intervention chirurgicale au CMK et authentifiée par Congo Check

Indication principale

Dans l’endoscopie cérébrale, l’indication principale est l’hydrocéphalie obstructive (95 % des cas). La ventriculocisternostomie réalisée met en communication une cavité ventriculaire (le 3e ventricule) avec les citernes de la base. Ainsi le liquide céphalo-rachidien (LCR) sécrété à l’intérieur des ventricules peut directement circuler dans les citernes de la base et être réabsorbé par les voies naturelles [Cliquer ici pour d’autres informations supplémentaires sur l’endoscopie cérébrale].

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here