RDC: Un diamant de 244 carats a-t-il été retrouvé dans la rivière Mongbengbe?

0
5980
Buyer examines a diamond 28 March 2013 near an Angolan village not far from the Congolese border. Finding even a very small diamond may require long days of work. Even months can pass by without discovery of any gems at all. Miners clad in nice clothes are now diamond salesmen.The name of the village is not disclosed by request of locals. © Olivier Polet (Photo by Olivier Polet/Corbis via Getty Images)

Une publication qui a généré plusieurs centaines des partages et des commentaires affirmant la découverte d’un diamant de 244 carats dans la rivière Mongbengbe à la frontière province Nord-Ubangi et Mongala est une fausse information

Congo check dans ses recherches à ce sujet a trouvé qu’aucune preuve ne certifie que la pierre précieuse retrouvée est un diamant de 244 carats.

Heu la RDC!!!Diamant 💎244 carats trouvé à la rivière Mongbengbe à la frontière province Nord-Ubangi et Mongala

Posted by Jean David E’ngazi on Wednesday, July 8, 2020

Une pierre précieuse non encore identifiée retrouvée dans la province de la Tshuapa et non celle de la Mongala


Contacté à ce sujet le gouverneur de la province de Mongala, Bienvenue Seti dit ne pas avoir cette information. Il précise cependant que son collègue de la province de la province de la Tshuapa a fait une déclaration sur un prétendu diamant ramassé et qu’il va faire suite à son hiérarchie.

« En tout cas ici, nous n’avons pas encore d’information pareille. Mais ce que j’ai suivi sur les réseaux sociaux, c’est la déclaration de Pancrace Boongo, gouverneur de la Tshuapa. Là, j’ai vu le collègue lui-même tenir le prétendu diamant ramassé en main. Mais en tout cas ici chez moi dans la province de la Mongala il n’y a pas encore des nouvelles dans ce sens,’’ explique à Congo Check monsieur Bienvenu Seti, gouverneur de la Mongala.

‘‘J’ai vu sur la photo le diamant était blanc, il était blanc sur sa main, je l’ai suivi, il a fait une déclaration. Bon, c’est sur les réseaux sociaux, je ne l’ai pas appelé mais je crois qu’il est quand même bon que je l’appelle par ce que c’est un collège pour me dire ce qui s’est passé chez lui. ici chez nous, nous n’avons pas d’information. J’ai vu le gouverneur lui-même parler à sa population pour dire que voilà, on a envoyé une équipe qui est allé prendre ce diamant, il est là entre mes mains » témoigne Bienvenue Seti . « l l’a montré et il a dit: maintenant je ne pouvais pas parler avec le gouvernement central par ce que je n’avais pas encore le diamant en main. Mais maintenant que j’ai le diamant en main, il faut que tout le monde se tranquillise, je vais parler avec le gouvernement central et ceux-là qui l’ont trouvé auront leur part. J’ai vu mon collègue en train de parler et il y avait une multitude des gens qui le suivaient » déclare-t-il.

AFFAIRE DIAMANT RAMASSÉ PAR UN VILLAGEOIS A TSHUAPA DANS LA PROVINCE DE L’ÉQUATEUR SUSCITE UNE GRANDE POLÉMIQUE ENTRE LES AUTORITÉS

AFFAIRE DIAMANT RAMASSÉ PAR UN VILLAGEOIS A TSHUAPA DANS LA PROVINCE DE L’ÉQUATEUR SUSCITE UNE GRANDE POLÉMIQUE ENTRE LES AUTORITÉS

Posted by Gaby-infos on Tuesday, July 7, 2020

Dans sa déclaration faite à la presse le 07 juillet 2020, Pancrace Boongo, gouverneur de la Tshuapa promet envoyer cette pierre précieuse à Kinshasa pour en décider l’issue.  

Dans un entretien avec Congo Check Pancrace Boongo affirme qu’une pierre précieuse non encore identifiée a été retrouvée dans la province de la Tshuapa. « En date du 07 juillet 2020, nous avons été informés par nos services qu’un présumé diamant a été découvert par un citoyen de la Tshuapa à Ikela. Je me suis réservé de tout commentaire avant que je ne voie cette pierre. Une fois entre mes mains, j’ai annoncé à la presse en date du 07 juillet que j’ai eu cette pierre et que je vais l’envoyer à kinshasa pour l’expertise et en prise des décisions. Pour sa valeur, je ne sais pas encore à quoi elle est estimée » explique cette autorité administrative.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here