Non, le montant encaissé par la MIBA depuis la relance d’activité n’est pas encore publié

1
801

Depuis le 16 octobre 2020, une publication partagée sur Facebook affirme que depuis le 13 octobre 2020 jour du début de la relance des activités de la production du diamant de la MIBA (Minière de Bakwanga) a encaissé le diamant équivalant à 48 millions de dollars américains. Après vérification menée par Congo Check au niveau de la direction de la société minière MIBA, cette information est fausse. 

« Félicitations à la MIBA qui vient d’enregistrer une production de 78 carats après une année d’arrêt cela équivaut à 45 millions de dollars. Merci au président de la République pour sa volonté et sa détermination à relancer la machine  économique», écrit le message partagé sur Facebook, qui a généré 32 mentions j’aime et 33 partages jusqu’au 27 octobre 2020.

Contacté par Congo Check, Mohammed Febatare Ntumba, président de la délégation syndicale la Minière de Bakwanga (MIBA) a déclaré: « Si vous attendez-vous une quelconque somme publiée sur les réseaux sociaux, retenez que sont des mensonges. La MIBA n’a que quelque jour depuis la relance des activités. On n’évalue jamais le diamant par estimation et jamais celui qui le fait sera disqualifié. Les pierres sont cotées par qualité et grandeur. Depuis la relance des activités, aucune évaluation en terme monétaire n’a été faite sur ce qu’on a produit jusque-là. Nous gagnerons plus c’est sûr, mais à ce niveau nous voulons un soutien du Gouvernement Congolais.»

« C’est un chiffre faux, ne vous fiez pas à cela », éclaircit Paulin Lukusa, Directeur intérimaire de la MIBA.

Pour rappel, la société Minière de Bakwanga (MIBA) a relancé ses activités basées au Kasai Oriental  ce 13 Octobre 2020 après une année d’arrêt. 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here