Non, Israël n’a pas doté la RDC de 50 chars de combat et 12 000 armes dans le but de combattre les rebelles ADF

0
4695
Minister Vulin and president of the Democratic Republic of Congo visit facilities of the Military Academy. Photo: Ministry of defence Republic of Serbia

Une publication annonçant une dotation de 50 chars de combat et 12 000 armes à la République Démocratique du Congo par l’Israël dans le but de de combattre les rebelles des Forces Démocratiques Alliées, ADF, est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Les entretiens de Congo Check avec la présidence et l’armée de la RDC prouvent que ces informations sont fausses. En plus des recherches d’images inversées effectuées en ligne par l’équipe de Congo Check démontrent que les photos utilisées dans l’illustration de ces publications ont été trafiquées.

« RDC : Grâce au président Félix, la RDC vient de bénéficier de 50 chars de combat et 12 milles armes de la part d’Israël dans le but de combattre de les ADF et de ramener la paix à l’est du pays, tout cela grâce au président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo » écrit la publication ayant fait plusieurs milliers d’impressions.

Joint par Congo Check, porte-parole adjoint du président de la République Démocratique du Congo parle des fausses informations. « C’est faux toutes ces publications. En plus il faut savoir que tout ce qui concerne l’armée est secret defence. J’ai vu les photos sur les chars de combats, c’est aussi faux. Normalement s’il y a eu une dotation, cela ne doit pas se retrouver en premier sur les médias ou les réseaux sociaux. Dire que les Etats-Unis ont donné autant d’armes, c’est aussi faux » soutient-elle.

De son côté, le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole de l’armée Congolaise n’a pas voulu donner assez des détails, mais s’est limité à parler de spéculations et des fausses informations, en répondant à la question de savoir si la RDC a bénéficié de 50 chars de combat et 12 000 armes de la part d’Israël dans le but de combattre les ADF.

« Vous estimez que les réseaux sociaux sont une source d’information ? J’ai toujours enseigné partout où je passe, la nocivité et la dangerosité des réseaux sociaux. Je n’ai jamais cru dans les réseaux sociaux et je me battrai jusqu’à ma mort contre les réseaux sociaux » s’indigne-t-il.

Des photos d’illustration trafiquées

En mettant une recherche Google d’images inversées (voici comment procéder), Congo Check a retrouvé l’essentielle des photos utilisées mais qui cadrent avec des contextes plus différentes que ce qui est évoquée par les publications épinglées. Une de ces photos date du 25 octobre 2019 lorsque le ministre Vulin et le président de la République démocratique du Congo visitent les installations de l’Académie militaire en République de Serbie.

[smartslider3 slider= »6″]

« Le ministre de la défense Aleksandar Vulin et le président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ont visité l’Académie militaire aujourd’hui dans le cadre de la visite officielle du président de la République démocratique du Congo dans notre pays, où les capacités de cette institution d’enseignement militaire ont été présentées » écrit le site web du ministère Serbe de la défense, qui illustre son article par plusieurs photos.

Dans la première partie de la visite, les membres du bataillon d’opérations spéciales de la police militaire « Cobras » ont démontré leurs compétences en matière de conduite individuelle et collective en escorte, ainsi que d’actions de sécurité en cas d’attaque contre le protégé renseigne le site internet avant de préciser: « Cette visite a été suivie d’une présentation des armes et des équipements militaires de la gamme de produits de l’industrie de défense serbe, et la visite d’aujourd’hui s’est terminée par une présentation des capacités du stand de tir au pistolet de l’Académie militaire, où des tirs de simulation et divers types de tir en direct ont été présentés ».

Sur d’autres photos, on aperçoit le déploiement d’engins américains en Pologne. Une autre photo a été prise en Russie par le photo-journaliste Vladimir Astapkovich du media Sputnik.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here