La vidéo de maltraitance contre un bambin de 5 ans filmée par un ainé ne vient pas de la RDC, plutôt du Gabon

0
1249

Depuis mi-juin, une vidéo montrant une scène dans laquelle un gosse de plus au moins huit (8) en train d’administrer des coups fatals à un autre gamin plus jeune que lui suscite la colère des internautes congolais. Sur la vidéo, on attend un adulte, qui filme la scène en train de commenter le déroulement de cet acte de violence.

Plusieurs personnes ont partagé la vidéo sans indiquer clairement de quelle localisation elle a été filmée, laissant cours aux rumeurs, qui situent la scène en République Démocratique du Congo. Ayant mené des recherches sur la vidéo, Congo Check situe la scène au Gabon et donne plusieurs autres détails sur le sujet à travers cet article de vérification. Suite à cette recherche, Congo Check a pu détecter que le bambin n’est pas maltraité par les enfants des voisins, mais par son propre frère.  

« De grâce faites circuler pour qu’on les retrouve le petit est en danger. Bino batu botikaka bana (vous qui laissez les enfants, ndlr) chez les voisins » écrit Fify Siwa Stone La Belle, Youtubeuse offrant des services marketing sur la Radio Télévision du Groupe l’Avenir Rtga, basée à Kinshasa. La publication a fait plusieurs centaines de milliers d’impressions (245 milles vues, 8400 partages, 834 commentaires…).

Capture faite par Congo Check le 30 juin 2020

Vidéo filmée au Gabon, l’auteur aux arrêts

Mise sur les plateformes en ligne de prise en charge des images, Congo Check a situé la scène au Gabon. En tapant les mots-clés dans le moteur de recherche Google, plusieurs articles de presse reviennent sur la vidéo et les développements qui entourent cette triste scène. 

« Alfred Nkoghe Ndiaye, le jeune homme de près de 16 ans que l’on entend dans une en vidéo en train d’encourager l’un de ses petits-frères à frapper un autre de ses cadets, se trouve désormais à Sans-famille où il attendra d’être jugé pour incitation à la violence et diffusion d’une vidéo à caractère violent. Selon des sources proches du dossier, après son déferrement et son audition au parquet de la République près le tribunal de première instance de Libreville, il a été écroué ce vendredi 19 juin 2020 » écrit le media Gabon Review.

« L’interpellation d’Alfred Nkoghe Ndiaye aurait été rendue possible à la suite de la plainte déposée par Christelle Nzame Ndong, maman, mère d’Alfred et des enfants filmés, auprès de la Police judiciaire (PJ) contre son fils et ses complices (Adriano Vouma Oyaba, Samuel Tsokalingui Mayombo et Luc Ndouma) ayant relayé la scandaleuse vidéo » poursuit la source.

Plusieurs autres journalistes basées au Gabon ont confirmé l’authenticité de la vidéo mais également l’arrestation de son auteur dans des échanges via la messagerie WhatsApp avec Congo Check.

Vidéo couverte par Facebook suite à son caractère violent

Suite au caractère violent des images diffusées, Facebook a couvert la vidéo, laissant aux internautes le choix de décider s’ils vont suivre ou non le contenu. « Cette vidéo est couverte sur la base de nos normes communautaires en matière de violence et de contenu graphique » avertit Facebook, en application de ses normes communautaires sur la violence et les contenus graphiques. 

« Nous autorisons certains contenus graphiques sur Facebook pour aider les gens à sensibiliser aux problèmes. Nous ajoutons un avertissement aux contenus particulièrement violents ou graphiques afin que les gens soient conscients avant de les voir. Cela comprend : des images graphiques de personnes ou d’animaux blessés ou morts, des vidéos sur la maltraitance des animaux, des vidéos ou images montrant la mort violente d’une personne, des images de la torture, de corps calcinés ou en feu » détaille la politique de Facebook pour ces genres de contenus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here