Faux, le pont aérien humanitaire de l’Union Européenne ne cible pas uniquement la RDC

0
748

Une publication mise en ligne sur Facebook le 9 juin est devenue virale parce qu’elle atteste que les donations de l’Union Européenne à la République Démocratique du Congo dans le cadre du pont aérien humanitaire est un complot contre ce pays d’Afrique Centrale. Cette affirmation voulant à faire croire à l’opinion que la RDC est le seul pays visé par cette opération est fausse constatent les recherches menées par Congo Check.

La publication, qui d’ailleurs appelle à un boycott de la présence des humanitaires dans les localités de la RDC mentionne des messages suivants : « Chers compatriotes, soyons vigilants et attentifs. C’est la période où l’on nous a dit que la covid-19 va atteindre le pic en RDC. Sur base de quoi ?Voilà que l’union européenne qui n’avait assisté ni l’Italie, ni l’Espagne, mobilise des avions avec du matériels pour venir ns aider à lutter contre la pandémie. Trois rotations d’avions chargés qui atterriront à Kin [Kinshasa, ndlr] et à Goma. Quels matériels emmèneront-ils, pourquoi près de 700 personnes, pourquoi tous ces ministres européens… ? » s’interrogent l’auteur de la publication.

« Réfléchissons car l’heure est au vaccin et à la balkanisation de notre pays. Nous n’avons pas un gouvernement qui ns protège. Veillons sur nous- mêmes et notre pays N’acceptons aucun traitement ou test de masse, refusons tout don en vivres, faisons obstacle à leur présence dans nos villages et territoires…Prenons-nous en charge. Nous ne leur avons rien demandé. L’Afrique du Sud, la côte d’ivoire…ont plus des cas que nous. Pourquoi n’y sont-ils pas allés les secourir ? Réveillons-nous et sensibilisons en partageant largement (ndlr= appel à un partage maximum de la publication) » poursuit le post.

En lisant la note sur le pont aérien humanitaire de l’Union Européenne vers la RDC, publie le 7 juin 2020, l’on note que la République Démocratique du Congo n’a pas été le premier pays à recevoir les vols de cette opération et que ce pays n’est pas la seule cible de ces vols humanitaires. Avant et après l’étape de la RDC, ces vols avec les mêmes cargaisons que celles ramenées par la délégation de l’Union Européenne se poursuivent vers les autres destinations dans le monde.

« Dans le cadre du pont aérien humanitaire de l’UE, trois vols à destination de la République démocratique du Congo (RDC) sont programmés, pour y transporter des travailleurs humanitaires et des fournitures essentielles afin d’aider le pays à lutter contre la pandémie de coronavirus » écrit l’introduction du communiqué disponible ici.

« Depuis le début du mois de mai, l’UE a organisé quatre autres vols humanitaires dans le cadre du pont aérien : trois à destination de la République centrafricaine et un vers Sao Tomé-et-Principe. D’autres vols sont prévus, notamment vers l’Afrique, mais aussi vers d’autres régions ayant des besoins humanitaires importants » poursuit la même source indiquant que les vols sont entièrement financés par l’Union Européenne et sont le produit d’un effort conjoint déployé par l’Union européenne, la Belgique, la France et des organisations d’aide humanitaire en coopération avec les autorités de la RDC.

Pourquoi le choix de la RDC par cette operation?

Jean-Marc Châtaigner, Ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République Démocratique du Congo explique que c’est suite à la dimension de la crise humanitaire que traverse le pays que ce dernier a été choisi parmi les destinations. « Ecoutez le choix de la RDC, d’abord il n’y a pas que la RDC il y a eu aussi d’autres pays africains qui ont été concernés par ce pont humanitaire. Je pense à République centrafricaine, Sao Tome, Sud soudan, Burkina Fasso » repond-t-il à une question de Radio Okapi avant de preciser : « Le choix de la RDC, parce que la RDC est dans une situation de crise humanitaire qui dépasse largement la situation liée au Covid-19. Nous avons ici une situation très grave dans l’est du pays avec en particulier des centaines des milliers de déplacés dans plusieurs provinces comme l’Ituri ».

« Nous avons une épidémie de rougeole, nous avons deux crises Ebola, une crise dans la province de l’Equateur et une dans l’Est du pays. Nous avons la situation alimentaire avec 15% de la population congolaise qui souffre de la faim et nous avons enfin la situation qui a empiré avec l’arrivée de Covid-19 et avec le problème d’approvisionnement des hôpitaux notamment dans la ville de Kinshasa mais aussi dans la province du Kongo-Centrale dans lequel il y a une demande des matériels sanitaires, de masques des différents équipements. Ce pont aérien de trois avions, deux avions sur Kinshasa, et un avion sur Goma a été mis en place pour faire face à cette situation » rencherit le diplomate.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here