Faux, le général Mbala Musense Célestin n’a pas été limogé

0
875
  • Une publication parue sur le réseau social Facebook le mercredi 28 octobre, les internautes affirment que le général Mbala Musense démissionné de son poste de chef d’état-major général des FARDC. Faisant allusion à un article publié sur le site du media en ligne POLITICO.CD : « le Général Mbala Musense remet l’étendard du commandement au Chef d’état-major des forces aériennes ce mercredi »,  ces internautes semblent avoir une faible maitrise de la« traditions militaires ». Le télégramme de l’armée Congolaise précise qu’il s’agit d’une remise de l’étendard de commandement au chef d’état-major des forces aériennes.

Dans les commentaires de cette publication partagée, on peut lire : « Le chef d’état-major Mbala Musense au garage depuis hier. On ne joue pas avec le pouvoir. Ingeta ».

Dans son billet de blog du 28 octobre, l’analyste et expert des questions militaires, sécuritaires et politiques de la RDC et de l’Afrique médiane Jean-Jacques Wondo rebondit en disant: « lorsqu’un officier est nommé à un haut poste de commandement, pour entrer officiellement en fonction, on organise une parade militaire de remise de son étendard de fonction ».

Pour Jean Jacques Wondo, si le général Mbala Musense a été limogé, « le Président de la République ne peut révoquer unilatéralement le général Mbala. Il ne peut le démettre que sur proposition du gouvernement délibéré en conseil des ministres ».

Le télégramme qui crée la confusion

Il est souvent de coutume militaire que le chef d’état-major général de l’armée remette l’étendard de commandement aux chefs d’état-major de forces quand ils sont élevés à l’échelon, dans une cérémonie, une grande parade militaire. Tel est le cas de la cérémonie organisée au Camp Kokolo comme indique le télégramme vu  et authentifié par Congo Check.

Il ne s’agissait pas d’une parade militaire de prise de fonction, d’une nouvelle nomination du chef d’état-major général des FARDC ; comme le dit cette fausse rumeur.

Le dernier remaniement au sein de l’armée date de juillet 2020

En juillet 2020, le président de la République a effectué un remaniement au sein du haut commandement militaire et des grandes unités des FARDC. Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga avait demandé des explications à Félix Tshisekedi, affirmant que les ordonnances présidentielles portant sur les remaniements au sein de l’armée, notamment la mise à l’écart du général John Numbi, auraient dû être cosignées par lui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here