Faux, le fonds social de la RDC n’a pas exigé le vaccin contre la covid19 à ses journaliers

0
758

Plusieurs  publications sur les réseaux sociaux affirment depuis ce weekend, que le Fonds social de la République démocratique du Congo exige à ses journaliers, le vaccin contre la Covid19 avant de travailler. Attention, c’est une fausse nouvelle !

Une vidéo partagée dans plusieurs groupes Whatsapp et sur d’autres réseaux sociaux, montre des gens en train de dénoncer le fait qu’il leurs soit exigé d’accepter un vaccin contre la maladie à Coronavirus avant d’exercer. Sur les tenues (salopettes) enfilées par ces agents, l’on peut bien identifier les marques du Fonds social de la République.

 »Ils disent qu’avant que nous commencions le travail, nous devons prendre le vaccin. Nous ne sommes pas de vaches de Masisi pour prendre le vaccin chaque mois. Qu’ils amènent leur vaccin là ailleurs. Nous ne voulons pas de vaccin contre le  coronavirus. Ils veulent nous tuer juste pour 180$ ? Nous ne voulons pas vos vaccins. Vous ne devez pas nous forcer à prendre le vaccin.’’, disent les journaliers intervenant  dans cette vidéo d’environs une minute 35 secondes.

La vidéo a été partagée dans plusieurs groupes whatsapp et sur d’autres réseaux sociaux. Sur Twitter l’on peut retrouver la vidéo sur le compte de Bola Fréderic suivi par plus de 42800 personnes.

‘’Au fonds social de la RDC, un projet financé par la banque mondiale (PRSMVE), celui qui tient à travailler doit accepter de recevoir le vaccin Covid19’’ dit le tweet dont la video a ete visionnée plus de 2000 fois à quelques heures seulement de sa publication.

Ce tweet a generé plusieurs dizaines de commentaires dont celui de Kifufu Gafidji Fidji qui condamne le Fonds social de la RDC.

 »C’est humainement inadmissible. On ne peut conditionner le travail par le test d’un vaccin, qui, à mon avis, son administration doit être librement consentie. La, on veut profiter de la misère et du chômage pour imposer les essais. Révoltant! », s’indigne -t il.

Capture d’ecran d’un commentaire sur le tweet

Dans le cadre de ses  vérifications, Congo Check est parvenu à identifier le lieu exact ou la vidéo a été filmée. Les faits se sont déroulés exactement à l’un des chantiers du Fonds social de la RDC à CCLK  au quartier Mugunga en ville de Goma.

L’un des intervenants dans la vidéo précisément à partir de la 38 eme seconde a accepté de témoigner. Il explique que la révolte est survenue après que les agents ont qu’ils devraient recevoir un vaccin, en plus de celui contre reçu contre le tétanos au début des travaux.

 ‘‘ Nous étions ici au Bureau, nous avons vu arriver quelqu’un que l’on présentait comme médecin. Il disait vouloir nous sensibiliser.  Ce médecin a demandé si tout le monde était déjà vacciné, on a accepté. Puis il nous a fait comprendre  que le vaccin était à deux doses et que nous devrions etre   vacciné chaque après chaque mois. Nous avons pensé qu’il s’agissait d’un vaccin contre le Coronavirus.’’, explique ce journalier de fonds social de la RDC.

Vaccin antitétanique

Congo Checka contacté le fonds social de la République pour comprendre le vrai contexte de cette grogne. La cellule de communication du Fonds social de la RDC explique qu’il s’agit en réalité d’un vaccin contre le tétanos exigé dans l’objectif de protéger les travailleurs.

 ‘‘ Ce ne sont pas de vaccins anti-corona, sont des vaccins antitétaniques et on les donne depuis longtemps, c’est pour la protection sociale. On a vu la vidéo en question est on est en train d’y réfléchir par ce qu’on avait déjà démenti cette information-là. Les travaux d’asséchement des route ont débuté depuis longtemps, et on leurs soumet toujours ce vaccin pour leur protection en cas d’accident que le pire n’arrive pas. Mais dommage qu’en ce temps de covid19 ce vaccin est mal vu. Ca n’a rien à voir avec la covid19,’’ explique, Mireille Mpemba l’une des chargés de communication au fonds social de la RDC à Goma.

Pas de vaccin contre le Coronavirus en RDC

Depuis le 10 mars, date à laquelle la République démocratique du Congo a signalé un premier cas de la maladie à Coronavirus sur son sol, aucun vaccin contre cette maladie n’a été introduit au pays. C’est ce qu’a expliqué le ministre congolais de la santé, Eteni Longondo le 18 juin  lors d’un échange avec les autorités politico-administratives et militaires ainsi que les délégués de différentes couches sociales de la population autour de la pandémie du Covid-19 au Nord-Kivu.

‘‘Il y a 8 vaccins qui sont en train d’être expérimentés à travers des essais cliniques mais pas au Congo.  Les pays africains ont refusé l’expérimentation du vaccin sur leurs populations, surtout qu’il y a beaucoup de cas qui sont enregistrés en Europe et aux Etats Unis, qu’ils essaient un vaccin là-bas, s’il y a des bons résultats nous le prendrons après », avait il expliqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here