Faux, aucun militaire de l’armée rwandaise n’a été attrapé sur le sol congolais

0
377

Une publication partagée sur les réseaux sociaux dont Facebook, affirme qu’un officier de l’armée rwandaise a été retrouvé sur le sol congolais par les FARDC à Fizi, dans la province du Sud-Kivu. Il s’agit d’une infox.

«Urgent/Sud-Kivu: Un chef d’Etat-major de l’armée rwandaise attrapé sur le sol congolais à Fizi», soutient une publication de la page Facebook Liberté Plus partagée 76 fois en seulement 6 heures de sa mise en ligne.

Dans le corps de son article, le site internet cite un certain  «général John Kabarhe» lui attribuant la fonction de «chef d’Etat-major de l’armée rwandaise.»

Contacté par Congo check, le porte-parole des FARDC dans la Province du Sud-Kivu nie et rejette en bloc cette information : «C’est faux et archi faux. Cette information c’est vraiment une rumeur. Ce qui est vrai ce que nous sommes toujours en opération dans le territoire de Fizi et ses environs», a indiqué le capitaine Dieudonné Kasereka qui reconnait cependant que les FARDC ont capturé deux combattants rebelle de MAKANIKA qui n’est pas le chef d’État-major de l’armée Rwandaise. 

«C’est vrai que ce combattant c’est un élément réputé dans un pays étranger, je n’ai pas cité le Rwanda ni l’Ouganda. Dans nos patrouilles de combat nous avons réussi à capturer deux éléments combattants de MAKANIKA et parmi les deux éléments il y a un qui est étranger et se trouve pour le moment entre les mains des FARDC, dire que c’est le chef d’État-major de l’armée Rwandaise, ça je démens avec la dernière énergie», a martelé le porte-parole des FARDC au Sud Kivu.

MAKANIKA, c’est un officier déserteur de l’armée Congolaise qui avait rejoint un groupe armé proche des banyamulenge à Fizi/Minembwe et il avait formé son groupe armé en coalition avec un Munyamulenge du nom de NGUMINO et d’autres groupes armés proches de banyamulenge, cette précision est celle du capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole des FARDC dans cette zone.

Notons que les FARDC sont en opération contre les groupes armés dans la province du sud Kivu depuis plusieurs mois maintenant pour rétablir l’autorité de l’État dans plusieurs contrées de cette province de l’Est de la République Démocratique du Congo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here