Décryptage : un officier Rwandais a-t-il annoncé des opérations militaires en RDC?

0
2296

Plusieurs publications diffusées sur Twitter, WhatsApp, Instagram, Facebook… avec en illustration une vidéo en Kinyarwanda sous-titrée en Français annoncent qu’un général de la Rwanda Defence Force (RDF) se vante que les troupes de cet état vont lancer des opérations militaires en RDC, notamment via la compagnie aérienne Rwandair.

En exploitant plusieurs versions de cette vidéo, Congo Check conclut à un deepfake sorti de son contexte. La plupart des extraits diffusés (2 minitues) sont retirés d’un discours de plus d’une heure. Le général Muganga Mubarak, qui s’exprimait dans une causerie face à des motards est présenté par d’autres légendes comme « s’adressant à des troupes Rwandaises déjà sur le sol Congolais ».

LE GENERAL-MAJOR MUGANGA MUBARAK : ” C’EST RWANDAIR QUI TRANSPORTE LES MILITAIRES RWANDAIS EN RDC « 

site web Abaryankuna, proche de l’opposition Rwandaise

« Prions Dieu pour que la guerre continue là -bas! Rwanda est petit, nous devons règler nos problèmes chez ceux qui ont un grand pays! Avec Rwandair, c’est plus facile d’y arriver au lieu de 9 mois à pied comme avant! Dixit le Général Rwandais à ses troupes envoyées en RDC! » a tweeté Eve Bazaiba Masudi, une des figures féminines emblématiques de l’opposition congolaise.

« Rwanda: Le général Rwandais Mubarak Muganga parle de la présence de l’armée rwandaise sur le sol de la RDC. Il se vante même de parcourir les distances plus rapidement grâce à Fly RwandAir!!! Ils viennent faire leur guerre chez nous, nous massacrent et s’en vantent! » écrivait pour sa part Youyou Muntu Mosi, activiste et militante des droits humains de la diaspora.

« Au Rwanda, les chefs de l’armée ne se cachent plus pour dire leur fierté de lancer des opérations militaires en RDC en toute liberté. Comme ici, le général Muganga Mubarak (chef de la région de Kigali et de la région de l’Est au sein de l’armée rwandaise) qui déclare ouvertement qu’il leur est désormais facile de lancer des opérations militaires sur le sol congolais, grâce notamment à Rwandair… » note une publication devenue virale recoltant plus de 7.000 vues sur Instagram.

Un discours devant les motards et non une causerie morale adressée aux militaires

Alors que les publications distillées sur la toile Congolaise parle d’une causerie morale de l’officier Rwandais à ses troupes, notamment celles envoyées en République Démocratique du Congo, plusieurs versions longues de la vidéo retrouvées par Congo Check démontrent que le discours est destiné aux taximen-motos (communément appelés motards dans plusieurs villes du Rwanda).

L’officier de l’armée aborde plusieurs sujets dont la contribution de cette couche de la population à la sécurisation du territoire rwandais en fournissant en temps les informations aux services sécuritaires, la maîtrise des langues étrangères afin de pouvoir aborder les visiteurs, la propreté des motards…

Les rebelles Rwandais de Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda au centre du discours, pas une idée de balkanisation ou un envahissement de la RDC

À partir de la 59ème minutes de la vidéo diffusée en février 2020, l’officier aborde des questions de sécurité mais sur le plan régional. Il parle de la rébellion de Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda [FDLR] en ces termes: « Mudacumura [ndlr: Sylvestre Mudacumura est un des leaders de la rébellion de FDLR tué en RDC] et les autres qui sont dans les forêts de la RDC, y moisissent et nous n’y pouvons rien…à Mukamira, au Rwanda il y a environ 350 ex rebelles rapatriés, qui souhaitent nous attaquer. En principe chaque guerre a un motif, mais dans leur cas, ils n’en ont pas» assume-t-il.

La suite de son discours, le général indique que cette guerre se déroulera dans les zones où se trouvent les rebelles qui veulent attaquer le Rwanda, précisant que ceux-ci se retrouvent dans un pays 90 fois plus grand que le Rwanda. « On ne peut pas envisager de mener la guerre dans son propre salon au risque de faire de sa femme, ses enfants ou ses effets (télévision), des victimes collatérales ».

“Dans tous les cas j’ai besoin de la guerre mais plus loin, Si Mudacumura à 70 ans est toujours au front, à 50 ans je ne peux pas me retirer. J’ai besoin d’aller les affronter là-bas, c’est facile d’y aller, nous avons RwandAir, nous ne marcherons plus pendant neuf mois dans ce pays pour le traverser. Depuis que nous avons RwandAir, pouvons y atterrir, menons la guerre et revenons en dansant au rythme de la victoire” soutient-il.

Une force régionale contre les groupes rebelles à l’intérieur des pays des Grands-lacs n’est pas une proposition singulière du Rwanda

En décryptant ce discours, il est évident que l’officier Rwandais indique la possibilité de conduite des opérations militaires en RDC dans le cadre de la traque des rebelles Rwandais présents en RDC, mais pas pour des visées de balkanisation de la partie orientale comme soutiennent les posts, illustré par la vidéo.

L’idée d’une force régionale contre les groupes armés menaçant la sécurité interne des États de la région de Grands-lacs Africains a été au cœur des nombreuses discussions entre les états-majors des armées régionales tenues à Goma. Malgré l’adoption d’un plan d’intervention, la mise en œuvre de ces opérations avait été interrompue suite au désistement de certains pays comme l’Ouganda.

Des troupes Rwandaises voyagent toujours à l’étranger via Rwandair

Plusieurs contenus multimédia visionnés par Congo Check démontrent que les troupes de l’armée Rwandaise ont voyagé dans le passé par les vols de la compagnie aérienne Rwandair. C’est comme dans cette vidéo diffusée par l’armée Rwandaise le 16 janvier 2019, dans laquelle on aperçoit des contingents des casques blues Rwandais mutés de la mission de maintien de la paix de l’Union Africaine au Soudan, revenant à Kigali via Rwandair. D’autres troupes de relève ont embarqué à bord du même appareil témoignent les images.

« Le premier lot de 133 officiers et hommes de Bataillon rwandais 53 (RwanBatt53) a été transporté par avion le 15 janvier 2019 à bord du Rwandair de Kigali à El Flasher-Darfour (Soudan). RwanBatt53 est dirigé par le Col Edgar Safari Mugabe qui a quitté le Darfour avec le premier lot… » peut-on lire en premier sur la description de la vidéo, postée sur la chaîne YouTube de la Rwanda Defence Force.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here