Attention à ces propos faussement attribués à Félix Tshisekedi

0
750

Une publication sur la page facebook « Devoir des Mémoires RDC » mise en ligne ce mardi 27 octobre, attribue au président Congolais Félix Tshisekedi, des propos selon lesquels ce dernier aurait déclaré qu’il n’est pas venu au pouvoir pour se sacrifier en sauvant les malfrats et que Lamuka restera sa famille politique. Méfiez-vous, il s’agit d’un canular. Félix Tshisekedi n’a pas tenu ces propos pendant son séjour à Brazaville.

« Félix Tshisekedi à Brazzaville: suis pas venu au pouvoir comme Jésus Christ pour me sacrifier en sauvant les malfrats mais mon objectif est de délivrer mon peuple face aux lions affamés, Congolais lève toi, prends ton lit et marche, Lamuka restera ma famille car ce mot concept Lamuka a été mon œuvre », écrit cette page dans cette publication partagée près de 40 fois, 6 heures après sa mise en ligne.

Des propos attribués à tord au président Congolais

Cette publication a eu certains commentaires des internautes qui doutent de sa fiabilité. Chose qui a poussé Congo Check à mener de recherches pour vérifier si le président Congolais a tenu ce discours pendant son séjour à Brazzaville.

La porte-parole adjointe du président de la République, Tina Salama, contactée par Congo Check, certifie qu’il s’agit des propos inventés et nous brandit le vrai discours de 7 minutes que le chef de l’État à tenu à Brazzaville.

Dans son adresse, nulle part Félix Tshisekedi n’a dit ce qui est repris dans ce post. Congo Check l’a minutieusement suivi et remarque que Félix Tshisekedi a uniquement fait allusion à la cérémonie commémorative du 80ième anniversaire du manifeste de Brazzaville, à laquelle Il a été invité par son homologue Denis Sassou Ngesso.

« Je salue cette heureuse initiative de la République du Congo et de la France, de nous convier à partager une réflexion unifiante suscitée par la commémoration d’un événement marquant de notre histoire contemporaine et dont la portée et la pertinence s’inscrivent encore dans notre actualité. Ce n’est pas le fruit du hasard si c’est depuis Brazzaville, alors capitale de l’Afrique Équatoriale Française qu’il y a exactement 80 ans, le 27 octobre 1940, que le général De Gaules lançait le manifeste de Brazzaville posant ainsi les jalons d’une France affranchie d’un jour de l’occupation, une France indépendante et une France libre (…) », a déclaré Félix Tshisekedi.

Pour rappel, c’est depuis le lundi 26 octobre que Félix Tshisekedi séjourne à Brazzaville pour prendre part à ce colloque.

Les présidents Faustin Archange Touadera de la RCA, le Maréchal Idriss Deby du Tchad, Paul Biya du Cameroun, ainsi que  Christine Ossuka Raponda premier ministre du Gabon, tout comme le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian et la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, étaient également invités à ces festivités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here