Vrai : l’OMS a émis une liste de neuf (9) produits de chloroquine falsifiés circulant en Afrique y compris en RDC

0
257

Depuis ce jeudi, un débat sur l’authenticité d’une alerte sur des produits de chloroquine falsifiés publiée par l’Organisation Mondiale de la Santee (OMS) divise les médias, les internautes et certaines organisations impliquées dans la réponse au COVID19 en RDC.

A l’issue de plusieurs recherches et un suivi des échanges sur le sujet, CONGO CHECK a conclu que l’alerte qui circule est authentique.

 Après la publication de ce document par plusieurs médias et les réseaux sociaux, le bureau de l’Organisation Mondiale pour la Santee en RDC est intervenu dans le débat via son compte Twittter certifié ce 10 Avril 2020 indiquant que le document qui circule est un faux.

« Ce document est un FAUX, l’OMS n’a jamais produit un quelconque communiqué en ce sens. Regardez bien de près que c’est falsifié ; les faussaires ont pris le logo et l’adresse de l’OMS pour mettre leurs faux écrits. Ce n’est même pas signé par l’équipe de média de l’OMS. Vérifiez !” écrit l’OMS-RDC en réponse à un tweet partagé par un internaute.

Pourtant, cette alerte est authentique et a été émise le 9 Avril 2020 sur le site officiel de l’Organisation Mondiale de la Santee et continue à faire la une jusqu’à la publication de cette fiche de vérification par CONGO CHECK.

Cette alerte médicale concerne un certain nombre de produits de chloroquine falsifiés confirmés qui circulent dans la région africaine de l’OMS. Veuillez noter que cette Alerte Médicale n°4/2020 sera mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux rapports de chloroquine falsifiée seront reçus et validés par l’OMS écrit l’OMS, qui joint à ce document des photos de produits de chloroquines dont certains ont été analysés non conformes par des laboratoires établis en RDC.

« Entre le 31 mars et le 2 avril 2020, le système mondial de surveillance et de contrôle de l’OMS sur les produits médicaux falsifiés et non conformes aux normes (SF) a reçu neuf rapports de produits à base de chloroquine falsifiés confirmés provenant de trois pays. Tous les produits signalés ont été identifiés au niveau du patient et tous ont été confirmés comme étant falsifiés » poursuit l’OMS, appelant à une vigilance généralisée est requise de la part de tous les pays, quel que soit le lieu où le produit a été identifié à l’origine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here