Des nombreuses publications sur les réseaux sociaux depuis le weekend dernier affirment que le musicien Ngyama Makanda Werrason s’est fait tabasser par la population de Tshangu pour avoir soutenu la candidature de la majorité au pouvoir. Il s’agit d’une infox (fausse information)

Il s’agit de l’une des images les plus diffusées sur cet artiste musicien congolais actuellement sur les réseaux sociaux. Celle ci montre montre Werrason alité dans une structure sanitaire. La fausse légende de la photo soutient-il que l’artiste a été hospitalisé après s’etre fait tabasser par la population de Tshangu à Kinshasa, « pour avoir appelé à voter pour Emmanuel Ramzani Shadary » le candidat de la majorité au pouvoir aux prochaines élections présidentielles.

Image trafiquée

En réalité, cette photo de Werrason date d’environ 7 ans. Elle a été prise lorsque l’artiste avait connu un accident de circulation à Bulungu dans l’actuelle province du Kwilu en 2011. Après cet accident ce dernier avait été transféré en Inde pour des soins. Selon le porte-parole de son orchestre Wenge Muzika Maison Mère, monsieur Pie Roger Lyandja, « cette image aurait même été prise en Inde ». Ce dernier explique que Werrason a été très bien accueilli par la population de Tshangu en date du 10 novembre. Il parle plutôt d’une petite altercation entre « deux gangsters » qui avait été rapidement maîtrisés par la police. « Im s’agit de certains politiciens qui ne supportent pas la popularité de Werrason. Ils veulent cjuste ternir l’image de l’icône. Maintenant même je suis chez Werrason. Il se porte porte bien et se trouve en studio » dit il.