Faux, le Congolais Jérôme Munyangi n’est pas le père du protocole du Covid-Organics malgache

3
15220

Plusieurs affirmations sur les réseaux sociaux attribuent la paternité du protocole du Covid-Organics, ce remède que le président malgache Andry Rajoelina a présenté à la mi-avril dernière, au Congolais Jérôme Munyangi. Ce chercheur congolais, vivant aujourd’hui en exil en France, après des menaces sur sa vie pour son travail sur l’artémisia dans le traitement du paludisme. Ces affirmations sont fausses. Congo Check a joint les offciels malgaches dont la presidence, le ministere de la sante et l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA) qui ne reconnaissent pas l’implication de Jérôme Munyangi dans la recherche.

L’une des infox circulent sous cette forme :  « Le jeune médecin congolais Jérôme Munyangi qui a trouvé un remède contre le coronavirus, dit avoir contacté les ministres congolais et même le docteur Mukwege (ndlr=Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018) pour son protocole. mais sans succès. C’est à Madagascar où il vit que les autorités l’ont accepté et reconnu…!!! Maintenant, ironie du sort, c’est le président congolais qui a appelé (son frère) le président malgache pour ce même produit du congolais Jérôme Munyangi. (Interview de Marius Muhunga depuis Washington) ».

Au Madagascar, la presidence, le ministere de la sante et l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA) démentent l’implication du chercheur Congolais Jérôme Munyangi

Contactée par Congo Check, Lova Ronaramoro, directrice du cabinet de la présidence malgache réfute toute implication du chercheur Congolais Jérôme Munyangi : « Non. (ndlr=ce n’est pas Jérôme Munyangi). Le Covid-Organics a été conçu par les chercheurs de l’IMRA – Institut Malagasy de Recherche Appliquée – depuis plusieurs mois à bases de plantes endémiques à Madagascar et d’Artemisia. La présidence Malagasy et l’IMRA démentent toute implication du chercheur congolais dans la conception du Covid-Organics ».

L’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA) », qui produit le remède réfute également les déclarations attribuant le mérite de la découverte du Covid Organics au chercheur congolais. « Je ne suis pas au courant de son implication » a pour sa part répondu le professeur Ahmad Ahmad, ministre de la santé du Madagascar a un message de Congo Check, voulant savoir à quel niveau le docteur Jérôme Munyangi est intervenu dans l’invention du Covid Organics.

« Si le docteur Jérôme Munyangi a déclaré avoir été à la base du protocole de Covid Organics, cela n’engage que lui. Mais en tant que directeur général de l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA) , je vous informe qu’il n’était pas impliqué d’une manière ou d’une autre dans l’invention de ce protocole » indique le docteur Charles Andrianjara, directeur général de l’ IMRA joint au téléphone par Congo Check.

« Au lendemain de l’annonce officielle par le président Malgache de cette découverte de du remède de Covid Organics par l’IMRA, j’ai vu un flux d’informations circuler, attribuant ce mérite à ce médecin. Je n’arrive pas à situer si la déclaration initiale vient de lui, mais je t’ai entendu évoqué ce sujet. Je viens ici vous préciser que son nom n’est pas sur la liste des scientifiques qui ont concouru à ce travail » explique Charles Andrianjara, qui précise que ce remède est constitué de l’Artemisia à plus de 60% et d’autres plantes endémiques du Madagascar.

Le Madagascar travaille sur l’Artémisia depuis des décennies

L’île est l’un des plus grands producteurs d’artémisia dans le monde. Et depuis les années 70, ce pays travaillait déjà sur cette plante. « L’IMRA a été fondée en 1957 par le professeur Ratsimamanga et il a introduit l’artémisia en 1975, date depuis laquelle de nombreuses études ont été réalisées par les chercheurs à ce sujet. Le Covid-Organics est composé, en plus de l’Artemisia, de plantes endémiques Malagasy. » a déclaré Lova Ronaramoro.

En effet, la composition complète du Covid-Organics reste secrète. Les autorités malgaches ne l’ont pas encore partagée. Ce remède est composé d’autres plantes dont seuls les malgaches ont le secret jusque-là.

Jérôme Munyangi n’a pas officiellement revendiqué la paternité du protocole du Covid-Organics

Dans une lettre officielle publié sur sa page officielle Facebook et son compte Twitter, le docteur Jérôme Munyangi, qui dénonce les autres comptes qui lui font attribue des propos non reconnus par sa cellule de communication, salue en tant que médecin-chercheur, spécialiste de l’Artemisia, la démarche des pays africains et indique « se tenir à leur disposition pour accélérer les recherches » sa déclarer être
le père du protocole du Covid-Organics malgache.

Le 30 mars 2020, la Maison de l’artemisia en France avait lancé un appel à mener des essais cliniques sur l’Artemisia contre la Covid19.

Nature Plants, la revue scientifique britannique, publie mi-mars 2020 un plaidoyer pour l’usage des plantes médicinales, dont l’Artemisia annua, en 1ère ligne de défense contre le Covid-19 : « Dans une situation d’urgence comme l’épidémie de COVID-19, alors que les médicaments ordinaires mettent du temps à passer les essais cliniques, les médicaments à base de plantes et les produits naturels facilement disponibles et dont l’innocuité est prouvée peuvent permettre de gagner du temps en tant que première ligne de défense.»

3 COMMENTS

  1. Ce compte twitter de Jérôme Munyangi a été créé en Avril 2020. Êtes-vous sûr que cette information officielle provient vraiment de lui ?

    • Exactement, nous avons echangé avec Jérôme Munyangi par mail et au téléphone et il affirme qu’il n’est pas auteur de ce protocole. Vous pouvez lire l’article sur nos plateformes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here