Factcheck : faux, le gouvernement kenyan n’a pas interdit les rapports sexuels pour lutter contre la Covid19

0
1251

Des publications sur certains sites internet ont affirmé que le gouvernement kenyan a interdit les rapports sexuels pendant six mois en guise de riposte contre la maladie à Coronavirus. Cela est une infox.

‘’Coronavirus : les rapports sexuels interdits pendant les 6 prochains mois’’ titrait un article du site web Gnadnoemagazine.com partagé dans plusieurs groupes Facebook  générant des centaines d’impressions. C’est par exemple dans les groupes Facebook Fait divers Gaboma (Officiel) ou le post a généré plus de 105 commentaires et 40 partages, Mparano Mayotte France connexion avec  80 commentaires et 39 partages…

Ces publications ont été pour la plupart mises en ligne entre le 20 et le 25 mars mais continuent à susciter des réactions des internautes. Congo Check a retrouvé les mêmes publications partagées dans plusieurs groupes whatsapp congolais et des comptes facebook privés comme cela peut se voir sur l’image ci-dessous.

D’autres sites web tel que Microsoft news (MSN) Afrique  ou Olisa TV au Nigeria ont également publié cette information pourtant non vérifiée.

Le gouvernement rejette

Dans ses recherches Congo Check a joint Cyrus Oguna, le porte-parole du gouvernement. Celui-ci parle d’une fausse information.

‘’Le gouvernement kenyan n’a pas pris cette décision. Rien n’a été annoncé dans ce sens là. C’est une fausse information’’ a-t il dit.

Le 18 mars dernier, le secrétaire au cabinet de la santé Mutahi Kagwe avait annoncé un certain nombre des mesures après que le pays avait totalisé 7 cas de Covid19. La prétendue décision  d’interdiction de rapports sexuels n’en faisait pas partie.

En plus, Gradnoemagazine.com le site internet qui a été pris pour source par la plupart des publications se définit comme un site traitant des rumeurs populaires. Congo Check a également vérifié sur les sites d’informations réputés sérieux  au Kenya mais n’a retrouvé aucun article confirmant ce fait.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here