Vrai, des drapeaux estampillés « République du Kivu » ont été érigés à Bukavu le 30 juin 2020

1
441

Depuis la matinée du mercredi du 30 juin  2020, des drapeaux estampillés « République du Kivu » ont été visibles dans la ville de Bukavu ( Est de la RDC). Accroché sur de sticks d’arbres dans les artères principales de cette dernière. De la commune de Kadutu jusqu’à Ibanda passant par la place « Mulamba  » ce drapeaux colorés en ligne noire, jaune et bleue ont suscité plusieurs commentaires dont certains étaient faux. Congo Check a revient sur le sujet avec des commentaires des officiels affirmant l’érection de ces drapeaux.

Des sources officielles et les entretiens de Congo Check confirment l’authenticité des photos partagées sur internet en lien avec ce sujet.

Dans un entretien avec Congo Check par appel téléphonique, le directeur de communication du gouverneur de provincial du Sud-Kivu confirme l’érection des drapeaux à trois bandes horizontales-jaune, noire et bleue, de bas en haut, une étoile blanche dans la bande la plus étroite noire et un nom qui traverse la bande jaune.

Des drapeaux hissés dans les coins stratégiques de la ville

« On ne saura pas connaître les auteurs ni les origines n’étant de ceux-là qui l’ont hissés dans certains endroits de la ville. Nous avons seulement vu, le 30 juin dernier, dans certains endroits de la ville les drapeaux hissés sur des poteaux : au collège Alfajiri, dans le quartier Buholo4, ou encore à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu et d’autres points névralgiques de la ville. À part ça, le gouvernement provincial n’en sait rien du tout des auteurs ni l’origine de ces drapeaux d’une République du kivu fictive, s’est-il confié à Congo Check.

Aucune «République du Kivu» au Sud-Kivu.

Aucune «République du Kivu» au Sud-Kivu.

Posted by Théo Ngwabidje Kasi on Wednesday, July 1, 2020

« Le gouverneur de la province a condamné cet acte en disant que la République du Kivu est une entreprise vouée à l’echec. Au moment où le pays, la province du Sud-Kivu ont des vrais défis à affronter, notamment la crise de Covid-19, les conséquences économiques du confinement…Pourquoi penser à une hypothétique République alors que les défis sont énormes. Ce n’est pas cela la priorité de la population » poursuit la source.

Un compte Twitter et des profils sur Facebook, enquêtes ouvertes

Un compte Twitter créé en juin 2020 revendique le combat pour l’autodétermination du Kivu. Avec seulement 213 abonnements et 58 abonnés, ce profil Twitter publie des posts en rapport avec les idéaux séparatistes. Congo Check n’a pas pu identifier qui se cache derrière ce compte mais a constaté que son gestionnaire utilise un téléphone Android et se connecte via un numéro téléphone de la République Démocratique du Congo. Sur Facebook, des groupes et des pages sont visibles avec les indications que le compte Twitter.

L’auteur soutient notamment que les peuples Luba (ethnie de laquelle est issu l’actuel président de la République, Felix Tshisekedi) ont marginalisé les originaires de la province du Kivu et que l’option pour la stabilité des institutions passe par un découpage de la RDC en plusieurs pays. « La Première Conférence sur l’autodétermination du Kivu se tient du 25 au 27 Juillet. Une rencontre 3D qui recevra 54 intellectuels et leaders de l’ancien Kivu, l’Ituri et le Tanganyika » annonce le compte Twitter.

« J’ai dit que le gouvernement provincial ne mène pas les enquêtes. Ce sont les services spécialisés qui le font. C’est dans ce cadre que des interpellations des présumés suspects ont été faites sans plus de détails » indique Désiré Kyakwima, coordonnateur de la Cellule de communication du gouvernorat du Sud-Kivu.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here