Saviez-vous ce qu’est l’ « effet Mandela » ? Quand des gens pensent l’avoir reconnu ailleurs dans le monde

0
239
Photo tiers
Effet Mandela

Partagé près de 46 000 fois sur Facebook depuis hier, un post facebook devenu viral affirme que Nelson Mandela, pilier de la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud, serait mort en prison en 1985. La publication souligne également qu’une personne du nom de Gibson Makanda ayant subi une opération chirurgicale aurait officieusement usurpé son identité par la suite… C’est cela l’un des fruits de l’ « effet Mandela ».

Tout ceci n’est bien entendu qu’une intox. Voici le post dans sa totalité :

A part l’histoire de la déportation de Lumumba vers Les États Unis où on l’incarcérera à vie,
voici l’histoire du vrai et faux Nelson Mandela.

D’ailleurs Winnie Mandela avait déclaré que son Mari avait complètement changé après prison.

On dit que le vrai NELSON MANDELA serait mort en prison en 1985, il a était tué et on a amené une personne au nom de GIBSON MAKANDA QU’ON a libéré en 1990 à qui on a fait une intervention chirurgicale afin d’avoir même trait que le vrais mandela et voici pourquoi la personne ne savait même pas parlé la langue de son ethnie xhosa !!!!!!!!

Les théoriciens l’ont démontré à travers plusieurs photos de sa jeunesse avant prison et après. Le vrai avait une tête arrondie et le faux, le visage un peu mince élargi de haut en bas.

Il n’existe pas de faux Nelson Mandela, et ce dernier n’est jamais mort en prison.

ll est admis par l’ensemble des historiens que Nelson Mandela, dirigeant sud-africain historique de la lutte contre la ségrégation raciale a été en prison de 1964 à 1990. Plus précisément, sur l’île Robben Island de 1964 à 1982, puis à Pollsmoor jusqu’en 1988 et enfin à la prison de Victor Verster jusqu’en 1990. Nelson Mandela est alors libéré le 11 février 1990 après 27 ans, 6 mois et 6 jours d’emprisonnement.

Attention à ce que l’on appelle « l’effet Mandela »

Dans son livre paru en 2009, « Real, lies our Memorex », l’auteur Fiona Broome parle de « l’effet Mandela ». Elle explique que depuis les années 2000 aux Etats Unis, une fausse croyance collective s’est développée sur la mort de Nelson Mandela en prison dans les années 1980. C’est ce qu’elle appelle « l’effet Mandela ». Certaines personnes sont ainsi convaincues que la réalité est différente des souvenirs que nous avons. Hors, tout le monde sait que Nelson Mandela n’est pas mort en prison puisqu’il a reçu le prix Nobel de la paix en 1993 et qu’il fut président de l’Afrique du Sud de 1994 à 1999 et qu’il a vécu jusqu’en 2013.

Nos souvenirs déforment parfois la réalité.

« Nos souvenirs sont parfois différents de ce qui est consigné dans les livres d’histoire, les journaux et autres archives », a déclaré l’auteur Fiona Broome. Beaucoup de cas d’ « effet Mandela » ont ensuite été révélés et ceux-ci sont devenus sur la toile de véritables fake news et certains continuent d’y croire dur comme fer. Ainsi, beaucoup pensent toujours, par exemple, que John F. Kennedy a été assassiné dans une voiture avec trois personnes, dont sa femme, le gouverneur Connally et le conducteur. Pourtant, les documents de l’enquête sur la mort du président américain ont révélé que six individus étaient disposés différemment dans le véhicule.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here