RDC : le général Andy Muniampala était mort avant le juge Raphaël Yanyi et n’a jamais été médecin légiste

0
280

Des publications frisent partout sur la toile que Le Général Andy Muniampala est mort mystérieusement pour avoir dit la vérité sur la mort du juge Raphaël Yanyi.

Ces informations sont fausses constatent les recherches de Congo Check, premier média spécialisé en fact-checking en RDC, de lutte contre la désinformation à travers la vérification et de suivi de promesses faites par les dirigeants.

« Le Général Andy Muniampala l’officier qui était à la tête de l’autopsie du juge Gaby Yanyi est mort Mystérieusement cette nuit pour avoir dit la vérité que c’est le poison qui a tuer le juge Paix a son âme, » peut-on lire sur les réseaux sociaux. Ce message a été plusieurs fois partagé par les internautes et a atteint 59.000 vues en un mois.

Le Général Andy Muniampala est décédé avant le juge Yanyi et n’est pas spécialiste en autopsie

Congo check a effectué des recherches pour recouper afin de freiner la propagation de cette fausse publication devenue virale sur la toile. Contacté, le général Sylvain Ekenge, porte-parole adjoint de l’armée Congolaise parle des fausse information avec pour objectif de nuire à la réputation de la République.

« Lui [ndlr=général Andy Muniampala], il n’a jamais été médecin légiste. Il est mort bien avant la mort du juge Yanyi, très bien avant que le juge Raphaël Yanyi ne meure. Il est spécialiste en santé publique, le médecin légiste vous le connaissez, il travaille à l’hôpital general de Kinshasa. Le général Andy Muniampala était juste un spécialiste en santé publique. Il ne sait même pas faire l’autopsie. Il n’a jamais pratiqué l’autopsie. Malheureusement il est mort, avant même que le juge ne meurt,’’ précisé le général sylvain Ekenge.

Le porte-parole de l’armée sensibilise les journalistes à la vérification des faits et à la méfiance face aux informations des réseaux sociaux

« Les journalistes ne devraient pas se fier aux informations des réseaux sociaux. Moi je suis journaliste de formation. Cherchez à trouver vos informations vous-même au lieu de vous fier aux racontars. C’est trop con et bête les gens qui racontent des histoires, même les journalistes qui racontent ces informations-là, » s’indigne-t-il. Il faut noter que ces fausses informations ont modifier le prénom du juge en Gaby, lui qui s’appelle Raphaël Yanyi Ovungu.

Le général médecin légiste Tshomba Hondo est celui qui a conduit l’autopsie sur la dépouille du juge Raphaël Yanyi

A Congo Check, le porte-parole adjoint des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dévoile le nom de l’officier ayant conduit l’autopsie sur sur la dépouille du juge Raphaël Yanyi. « Le médecin légiste doit être à l’hôpital général, posez-lui la question. Nous l’armée, nous n’avons qu’un seul médecin légiste en République, c’est d’ailleurs lui qui a formé les autres. Le général Tshomba Hondo, retraité, il est à l’hôpital, vous pouvez le voir et il vous confirmera ce que je vous dis. Muniampala n’a jamais été médecin légiste, moi je le connais très bien,’’ conclut-il.

D’autres recherches de Congo Check sur le sujet confirment que c’est le général médecin légiste Tshomba Hondo qui a conduit l’autopsie. Les articles de presse citant le rapport d’autopsie font reference au général médecin légiste Tshomba Hondo. Cet officier de l’armée congolaise a conduit d’autres autopsies, notamment sur le corps de l’activiste des droits humains Floribert Chebeya en 2010.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here