Non, le parti UPADS n’a pas appelé ses militants à soutenir un candidat à la présidentielle du 21 mars prochain

0
140
  • Il circule depuis peu sur Facebook et sur WhatsAp des messages affirmant que l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale, UPADS, de Pascal Tsaty Mabiala soutiendrait le candidat Denis Sassou NGuesso pour la prochaine présidentielle. Des pages Facebook Congo Morning et Armand Mansiomo en ont  parlé dans leurs publications, dont aucune des faits racontés n’a été établie par Congo Check. 

« Des ragots de rue »,  selon le camp de Pascal Tsaty Mabiala

Pour le Dr Sidoine Romaric Moukoukou, secrétaire national chargé à la communication de l’UPADS, ce sont des « ragots de rue ». Toutefois, ce dernier a tenu à préciser que son parti l’UPADS n’a donné aucune consigne de vote en faveur d’un quelconque candidat. Tel que décidé lors du conseil national, l’UPADS demande à ses partisans désireux d’accomplir leur devoir civique de se rendre dimanche dans les bureaux de vite, mais de ne voter pour aucun candidat, donc de mettre un bulletin nul. Et pour ceux qui ne le souhaitent pas, de rester vaquer librement à leurs occupations chez eux à la maison.

L’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale a par ailleurs, fustigé l’usage éhonté de l’effigie de Pascal Lissouba, président fondateur de ce parti, sur des affiches de campagne et autres banderoles portant soutien à certains candidats. Une situation que cette formation politique a qualifiée de provocation, tout en mettant en garde les candidats et leurs représentations sur cette usurpation.

Par ailleurs, une autre page sur Facebook Brazzaville Infos 242bis, a quant à elle, publié un message signé des amis de Pascal Lissouba dans lequel ces derniers s’insurgent contre ce qu’ils qualifient de campagne de diffamation et dénigrement entreprise sur les réseaux sociaux contre le président de l’UPADS.

Durant les périodes électorales, des tentatives de manipulation de l’opinion sont possibles, notamment des déclarations ne reposant sur aucun soubassement factuel.

Dans sa mission de lutte contre la désinformation pour une participation citoyenne éclairée aux moments cruciaux de la démocratie, Congo Check se chargera de vérifier toutes les informations susceptibles de manipulation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here