Non, le parti politique UNC n’a pas organisé une marche contre l’arrivée de Félix Tshisekedi à Goma ce mardi

0
1373

Une nouvelle selon laquelle, les membres de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont marché ce mardi 22 septembre au quartier Ndosho dans la ville de Goma pour protester contre l’arrivée du président Felix Tshisekedi circule sur la toile. Attention, c’est une fausse information.

«Les militants de l’Union pour la nation Congolaise manifestent depuis la matinée de ce mardi à Goma. Ils haussent la voix pour dire non à l’arrivée du président Félix Tshisekedi à Goma sans vital Kamerhe», publie une page Facebook du nom de Ronely Ntibonera journaliste.

Les militants de l'Union pour la nation congolaise manifestent depuis la matinée de ce mardi à goma. Ils haussent la voix pour dire non à l'arrivée du président Félix tshisekedi à goma sans vital kamerhe.

Posted by Ronely Ntibonera journaliste on Tuesday, September 22, 2020

Dans le but de vérifier cette nouvelle, Congo Check s’est rendu sur terrain pour savoir ce qui s’est réellement passé. Le premier media de vérification en RDC s’est rendu compte que l’appartenance de ces manifestants au parti politique UNC n’est pas évidente. Ils ont brulé des pneus sur la chaussé réclamant au président Felix de venir  à Goma avec Vital Kamerhe.   

Une vieille vidéo trafiquée 

Pour illustrer ce qui s’est prétendument passé à Ndosho ce mardi 22 septembre, les auteurs de certaines publications ont déterré une vidéo publiée sur la toile depuis le 10 avril 2020. Partagée, commentée et aimée plus de mille fois, visualisée 2,9k de fois, la séquence de 21 secondes montre des jeunes plaçant des pierres sur la chaussée réclamant la libération de Vital Kamerhe et avait été filmée au quartier Ndosho sur la Route Goma-Sake entre Néo Apostolique et l’entrée CAJED.

Contacté par Congo Check, le président interfédéral de l’UNC/Nord-Kivu réfute les faits et précise que le parti politique de Vital Kamerhe n’était pas dans la rue ce mardi 22 septembre pour une quelconque manifestation.  

« Non, non, c’est un groupe de gens isolés, le parti est structuré. C’est un groupe de gens que nous ne connaissons même pas.  Il y’a ceux qui engagent le parti, le mot d’ordre vient soit du secrétaire général soit de l’interfédéral que je suis et tout le monde le sait. Ces gens-là n’ont pas eu le mot d’ordre que ce soit du parti pour manifester. Ils n’engagent pas le parti, peut-être ils ont été manipulés par des gens qui veulent nuire à l’image du parti »», a déclaré le docteur Rodriguez Kisando, président interfédéral de l’UNC /Nord-Kivu.

Pour sa part, Claude Rugo, président  de la jeunesse du quartier Ndosho parle d’un petit groupe de manifestants qui affirmaient être de l’UNC.

«Je ne sais même pas s’il faut appeler ça une manifestation. Ça n’a pas durée même 5 minutes. Il s’agit d’un petit groupe des jeunes moins de 15 personnes qui se disaient partisans de l’UNC mais on ne sait pas si réellement ils sont de l’UNC. Ils ont voulu jeter des pierres dans la chaussée en exigeant la libération immédiate de Vital Kamerhe. Les gens ont pensé que ces jeunes seraient de l’UNC mais on n’a pas des précisions. C’était commencé à 5h 45 minutes, et fini vers 6h. Ils n’avaient pas d’insignes UNC», a-t-il précisé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here