Non, le ministère des PT-NTIC n’a pas annoncé la mise sur le marché des premiers smartphones made in Congo

0
906

La page Facebook dénommée « Kinshasa 24 » relayée par plusieurs autres internautes, affirme que le ministère congolais des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC) aurait annoncé la mise sur le marché d’ici 2021 des premiers smartphones fabriqués en République Démocratique du Congo. Méfiez-vous. Il s’agit d’une fausse information.

Cette publication qui a généré plus de 1.000 mentions j’aime, 183 commentaires et 152 partages souligne que le premier smartphone congolais « ORION TOUCH » sera de 16, 32 et 64 Giga Bytes, avec un système d’exploitation Android OS sous la version 11. Une information attribuée à tord au ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba.

« Augustin Kibassa Maliba, ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information : d’ici 2021 la République Démocratique du Congo aura son premier Smart Phone fabriqué au pays « ORION TOUCH » 16GB, 32GB et 64GB, le téléphone sera équipé de système d’exploitation Android OS sous la version 11 à un prix abordable aux besoins de la population » peut-on lire sur la page.

Le ministère réfute ces allégations

Jeff Kaleb Hobiang, un des responsables de la communication au ministère des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), contacté par Congo Check dément et indique que le ministre Augustin Kibassa Maliba n’a jamais donné cette information qui d’après lui, n’engage que la personne qui l’a publiée.

« C’est un canular et seule la personne qui a publié cette information, sait pourquoi elle l’a publiée mais nous au ministère des PT-NTIC nous n’avons jamais fait une telle communication. Et si une information comme celle là existait, le ministre allait utiliser les canaux officiels. C’est donc une fausse information divulguée par des personnes mal intentionnées », a déclaré Jeff Kaleb Hobiang.

Le ministère se concentre plutôt sur l’enregistrement des appareils mobiles

Les dernières sorties médiatiques au ministère congolais des Postes de Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication, sont plutôt tournées dans la vulgarisation du Registre national d’identification des Appareils Mobiles (RAM), qui est un « processus de certification dans une base des données centrale des mobiles à travers le numéro d’identité international de l’équipement mobile (IMEI) ».

« C’est depuis le 24 septembre dernier que le processus a été lancé. L’enregistrement de tous les téléphones actifs en RDC se fait de manière automatique dans la base des données ou dans le serveur du Registre des Appareils Mobiles (RAM) », a ajouté Jeff Kaleb Hobiang.

Ainsi, poursuit-il, le processus d’enregistrement va jusqu’au 24 septembre 2022 et tout l’accès au réseau sera dès ce jour-là, bloqué à tout appareil mobile contrefait, actif en RDC. Il s’agit là d’une initiative gouvernementale, qui n’a rien à voir avec la prétendue mise sur le marché des premiers smartphones fabriqués en République Démocratique du Congo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here