Méfiez-vous de cet article : il n’existe aucun rapport de la CIA sur le crash de l’Antonov AN 72

0
687

Après avoir fait le tour de la toile il y a un mois, cette infox sur le crash l’avion de la logistique présidentielle est réapparue hier sur le site du média scooprdc.net. Elle se base sur une prétendue conclusion d’enquête que l’agence des renseignements des États-Unis, affirmant que c’était un missile sol-air qui aurait causé cet accident le 20 octobre de l’an dernier. Aucune source citée ne confirme cette thèse.

Le média, qui se dit spécialisé en scoop en RDC, titre ainsi son article : « Révélations accablantes de la CIA sur le crash de l’Antonov de Fatshi : attentat confirmé ! »

Le média prétend avoir intercepté un câble de la CIA, et son article publié il y a 5 jours continue de susciter des réaction sur les réseaux sociaux. Le post a été vu plus de 130 mille fois en 5 jours.

Après le titre le média poursuit :

« C’est dans un code câble n° CCX-214 du 15 septembre 2020 de la Central Intelligence Agency (CIA) à l’attention du président Tshisekedi avec copie au président Donald Trump, au SG de l’ONU Antonio Guterres et l’ambassadeur Mike Hummer, que des révélations accablantes sont faites sur le crash du 10 octobre 2019 de l’Antonov AN 72 assurant le transport de Goma à Kinshasa de la logistique du président Félix Tshisekedi.

« La Direction d’analyse de la CIA a recueilli des images satellites en plein vol et de la chute de l’Antonov AN 72…En plein vol, les données montrent qu’étant dans la zone proche de Punia/Maniema un engin Missile sol-air SA-16 guidé par un autodirecteur infrarouge percute l’avion qui continue à voler quelques kilomètres en perdant du carburant et en perte de vitesse et va tomber en chute libre dans la province voisine du Sankuru en se désagrégeant. Au sol, des débris sont visibles sur les images et non des flammes », peut-on lire dans ce code câble dont copie a été interceptée par scooprdc.net.

Mais là où ce code câble devient accablant, c’est lorsqu’il rappelle que l’engin du même type Missile sol-air a été utilisé pour abattre l’avion de l’ancien président rwandais Habyarimana mais aussi pour abattre l’avion civil Congo Airlines (CAL) en plein ciel.

« A l’époque du RCD, cinq missiles de type SA-7, SA-14 et SA-16 avaient été acquis du Rwanda par les responsables du RCD sous les hospices d’Alexis Thambwe et qui en était constitué gardien », révèle la CIA et mentionnant que quatre de ces cinq missiles seraient restés au Maniema.

« Selon certaines sources proches d’ATM (NDLR : Alexis Thambwe Mwamba), sa récente mission au Maniema le 25 septembre 2019 a servi entre autres à l’inspection de l’utilisabilité de ces missiles. Il aurait eu le contact avec un certain Théoneste Twagirayezu aka Twagira qui serait un ex-colonel rwandais sous le RCD et qui pourrait avoir été le technicien pour abattre l’avion de la compagnie CAL. Il serait par moment localisé dans le village de Makunju au Maniema », lit-on dans ce code câble de l’inspecteur général de la CIA qui conclut que de son analyse stratégique, la cible était bel et bien l’avion transportant le chef de l’État, Félix Tshisekedi. 

ATM est-il indexé ? En tout cas, la CIA le dit en demi-mots. Etant donné qu’en cas de décès du président du président Tshisekedi, c’est lui qui le remplace, cette ambition de devenir un jour président de la république n’est pas exclue en lui surtout que c’est la seule fonction qui lui reste à occuper dans sa vie. Malheureusement pour lui, le maréchal Mobutu qui avait lu cette ambition démesurée en l’homme, lui aurait dit ouvertement en présence de Léon Kengo wa Dondo qu’il n’y arrivera jamais dans sa vie. »

Ce faux document n’est pas nouveau sur la toile en RDC, dans cet article, Congo Check avait déjà déchiffré son contenu qui se base cependant sur les doutes, incertitudes et qui cite nommément des personnes sans preuves palpable.

« Code cable, Attention to: President felix tshisekedi, in finInfo: president donald trump, in ny, UN sg: antonio guterres, in ny Amb.michael a. hammer, in fhi From:             inspector general cia Subject: l’antonov an 72 pour le transport logistique du president f. a tshisekedi a été abattu », peut-on lire difficilement sur l’en tête de ce document.

« La Direction d’analyse de la CIA a recueilli des images satellites en plein vol et de la chute de l’Antonov an 72 assurant le transport de Goma à Kinshasa de la logistique du président Felix Tshisekedi, en date du 20 octobre 2019. Quatre de ces cinq missiles seraient restés au Maniema selon certaines sources proches d’ATM, sa récente mission au Maniema le 25 septembre 2019 a servi entre autres à l’inspection de l’utilité de ces missiles il aurait eu de contact avec un certain Theoneste Twagirayezu aka twagira aka twayibu qui serait un ex colonel Rwandais sous la RCD, et qui pourrait avoir été le technicien pour abattre l’avion de la campagne CAI. Il serait par moment localisé dans le village de Makunju au Maniema.  Il ressort de notre analyse stratégique que la cible était bel et bien l’avion transportant le chef de l’Etat. Ceci étant, la CIA recommande une attention particulière pour la protection du Président Felix Tshisekedi. », conclu ce document.

La présidence et le gouvernement Congolais nient n’avoir pas donné la mission d’enquêter sur ce crash au service américain de la CIA

Tina salama porte-parole du président Felix Tshisekedi, parle des fake news. Pour elle, la présidence de la RDC n’a pas confié à la CIA la mission d’enquêter sur le crash de l’Antonov 72.  C’est la RVA qui est l’organe habileté pour rendre public ces genres d’informations selon les circonstances.

« Les résultats ont été rendus publics par qui ? Non, non, la CIA n’a pas eu ce mandat. Comment vous allez faire venir la CIA des États Unis d’Amérique pour venir enquêter sur un crash qui se passe dans la brousse ? Est ce qu’on a vu des américains atterrir en RDC prendre l’Avion et aller dans la brousse sans aviser même le gouverneur de ce coin-là ? Le service habileté pour publier des telles informations, c’est la RVA. Est-ce que la CIA a donné ses résultats d’enquête à quelqu’un pour qu’il publie sur son Facebook ? C’est non. L’aviation civile a rendu public ses enquêtes sur les réseaux sociaux ? C’est non. Le gouvernement a mené les enquêtes sans informer la présidence ? C’est non ? Comprenez donc que c’est une fausse information. », explique Tina Salama joint au téléphone de Congo check.

A la question de savoir si c’est le gouvernement Congolais qui a donné cette mission à la CIA, Jolino Makelele, porte-parole du Gouvernement de la RDC dit n’avoir pas été officiellement notifié de cette enquête.

« Je n’ai pas connaissance de cette information, je l’apprends aussi dans les réseaux sociaux. Personnellement je n’ai aucune confirmation officielle d’un quelconque rapport allant dans ce sens. Pour qu’il ait communiqué, il faut des faits, mais personnellement je n’ai aucun fait rapporté pour en faire un communiqué.  Je n’ai pas eu l’information disant que c’est la CIA qui mène ces enquêtes. Je ne pense pas que le gouvernement pourrait envisager ces enquêtes à ce niveau. Peut-être il faut demander aux collègues de la présidence ». Dit-il.  

Cité parmi les personnes qui ont contribué à l’enquête, l’ambassadeur des Etats Unis en RDC Mike Hammer, à travers le porte-parole de l’ambassade des USA en RDC parle d’un faux document.

« La partie anglaise comporte des fautes. Vous pouvez écarter ce document », a-t-il fait savoir dans une coute réponse à Congo check.   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here