Il n’y a aucune preuve qu’un pasteur de l’église Cité de refuge de Bunia a fui avec une somme importante d’offrandes

0
164

Depuis 5 jours, une publication sur les réseaux sociaux affirme que le pasteur responsable de l’église Cité de refuge, paroisse de Bunia aurait fui avec une somme importante d’offrandes pour une destination inconnue. 

Sur le compte Facebook d’un prénommé Éric Buleghekire, ce post a attiré l’attention de plusieurs personnes et généré plus de réactions. Méfiez-vous en, c’est une fausse information 

« Le pasteur de l’église cité de refuge Bunia en destination inconnue avec Une somme importante des offrandes », écrit l’auteur de cette publication qui a généré 136 commentaires, 62 mentions j’aime et 8 partages.

Cette fausse nouvelle a été reprise par Marcelin Mushoko qui est arrivé à s’interroger sur ce qui se passe réellement dans cette église par rapport à la prétendue disparition brusque du responsable d’une église à Bunia.

Aucune preuve n’atteste que ce pasteur a pris fuite

Dans ses recherches, Congo Check est parvenu à joindre le pasteur responsable de l’église cité de refuge de Bunia accusé d’avoir détourné une importante somme d’argent avec de se volatiliser dans la nature. 

L’apôtre Jaques Lukengerwa, comme c’est de lui qu’il s’agit a démenti cette nouvelle, la qualifiant d’une rumeur. Il estime qu’il s’agit d’un complot monté de toute pièce pour nuire sa personnalité ainsi que l’image du prophète Jules Mulindwa le visionnaire et de son église Cité de refuge après sa mutation vers la capitale congolaise.

« Que les gens ne se laissent pas tromper ni manipuler par les rumeurs des réseaux sociaux, le fait d’utiliser ma photo sur Facebook a côté de ces fausses informations, c’est juste vouloir nuire le nom de l’église, du prophète Jules Mulindwa et ma personnalité. C’est un complot créé contre ma personne, lorsque certains pasteurs ont appris que j’ai quitté Bunia ils ont voulu nuire à ma personne en créant cette fausse information, d’ailleurs bientôt là j’irai aussi à Lubumbashi, toujours pour la mission évangélique.  Je n’ai jamais volé ou detourné l’argent de l’église c’est faux, je n’ai jamais fui, j’ai été envoyé par le prophète Jules Mulindwa lui-même qui est à Bunia et moi suis à Kinshasa », a-t-il déclaré à Congo Check 

Et d’ajouter  » Avec les réseaux il y’a tout sauf rien, tout ce qui passe la plupart sur les réseaux sociaux sont des mensonges. À l’heure où je te parle je suis à Kinshasa entrain de prêcher l’Évangile, il n’ya aucun problème. Je suis à Kinshasa, j’étais envoyé par l’évêque, le prophète Mulindwa Jules qui est actuellement à Bunia. Moi je suis à Kinshasa dans une mission évangélique. Le travail que je faisais à Bunia, de délivrer les personnes et chasser les démons, c’est ce que je suis entrain de faire aussi ici à Kinshasa » 

Votre rédaction est parvenue à entrer en contact avec certains proches du Prophète Jules Mulindwa, visionnaire de l’église Cité de refuge et responsable de cette confession religieuse qui à leur tour ont affirmé qu’il s’agit d’une fausse information. Luc Mulindwa a dit regretter de voir que cette information s’est répandue sur les réseaux sociaux alors qu’elle est fausse. 

«L’information qui circule n’est pas vraie », a dit Luc Mulindwa 

Le maire de la ville de Bunia rapporte avoir été alerté d’une prétendue fuite du responsable de cette église dans son entité. Fimbo Lembiliye précise avoir contacté l’église cité de refuge pour comprendre la situation et il est ressorti que c’est l’église qui a décidé de muter ce pasteur a Kinshasa pour ouvrir une autre église. 

« Nous même nous avons été alertés par l’information ou la rumeur je ne sais pas quoi dire, et nous avons approché les responsables de l’église. Ils ont dit que ce sont eux même qui ont choisi d’envoyer ce responsable pour aller ouvrir l’église au niveau de Kinshasa», a indiqué le maire de Bunia 

Depuis quelques temps, le champ religieux en République Démocratique du Congo est marqué par l’expansion de courants évangéliques et pentecôtistes qui ont su acquérir une forte visibilité dans plusieurs villes. Ces courants religieux développent une offre religieuse alternative aux populations que les autres acteurs religieux peinent à apporter ainsi que l’État congolais, miné par de nombreux maux. 

Et l’église Cité de refuge de Jules Mulindwa, dont la célébrité est due aux affronts ainsi qu’aux critiques acerbes contre d’autres églises n’en fait pas exception devenant ainsi la cible des plusieurs critiques aussi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here