Faux, l’incursion des ADF n’a pas été à la base de la pendaison d’un enfant à Beni

1
2304

Une photo d’un enfant pendu, une corde au cou,  a été publiée plusieurs fois sur  des réseaux sociaux.  Les publications ont affirmé que cet enfant s’était donné la mort après l’incursion des ADF  ( Allied Democratic Forces )   un groupe rebelle actif dans la région de Beni. 

Ces publications,  pour la plus part relayées sur Facebook,  affirment que les ADF ont tué la mère de l’enfant,  et ce dernier sous le choc,  n’a trouvé qu’une seule et unique solution pour soulager ses maux,  celle de se donner la mort.  

C’est comme cette publication parue sur la page « Ebale ya Mozindo Officiel » qui a publié ce qui suit : «  Nord-Kivu  :  Choqué par la mort de sa mère,  suite à l’incursion des ADF / NALU au village  Vusorongi dans la ville de Beni,  un enfant âgé de 12 ans  a fini par mettre fin à sa vie. » Cette publication a généré plus de trois cents partages et plus de quatre cents commentaires.  

Légende erronée 

Après les vérifications de Congo Check, l’enfant qui s’est pendu s’appelle Mumbere Vawhere Aristote, âgé de 13 ans.  Selon un membre de la société civile Moïse Kiputulu,   contacté par Congo Check,  les raisons qui ont poussé cet enfant de se prendre ne sont pas encore connues.  

Toutefois,  il balaye d’un revers de la main toutes ces affirmations, disant que l’enfant s’était donné la mort après une incursion des ADF,  qui aurait causé la mort de sa mère.  

« C’est vrai que l’enfant s’est tué,  mais on ne sait pas pourquoi il a agi ainsi.  La police est en train de mener les enquêtes pour savoir les vraies raisons de sa pendaison.  Ce n’est pas à cause de l’incursion des ADF qu’il s’est donné la mort,  c’est très faux !  Ça fait pratiquement une année que les ADF ne font pas des attaques contre la population dans la chefferie de Bashu,  on est seulement inquiété par des groupes mai-mai»,  a dit à Congo Check,  monsieur Moïse Kiputulu,  de la société civile de Bashu en territoire de Beni.   

La mère du défunt,  est bel et bien  en vie,  elle n’a pas été tuée comme l’ont affirmé plusieurs publications sur des réseaux sociaux, c’est ce que nous a affirmé Lyavimba Mikalangirwa, chef du village de Vusorongi où s’est passé le drame.  

« Et la mère de l’enfant qui s’est donné la mort,  et encore vivante.  Elle n’a pas été tuée comme l’ont dit plusieurs personnes.  Elle vit ici avec nous »,  a precisé Lyavimba.

Rappelons que cet incident s’est passé en territoire de Beni,  en chefferie de Bashu,  dans le village Vusorongi et non dans la ville de Beni,  comme ont affirmé plusieurs publications sur Facebook. 

1 COMMENT

  1. Oui bjr fcbk stuffs ,vous venez de nous condamner pour cette publication de cet enfant est ce que vous vous rendez de tous ces criminels nous a rendu une vie miserable ? La façon dont vous avez fait de reproche et remarque a mon groupe ce comme si nous inventons de fosse information concernant de ce qui se passe à l’EST de notre pays ce ci montre que vous soutenez le group là en prennant leur part , il y a longtemps que j’ai integrès fcbk je n’ai jamais été reprocher de la sorte mais je suis desolé .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here