Faux, le cinéaste ghanéen Joseph Van Vicker n’est pas décédé

0
439

Il y a plus d’une semaine, une publication sur Facebook affirme que l’acteur des films ghanéen, Joseph Van Vicker est mort. Cette information est fausse.

Cette publication qui a généré une centaine des commentaires et partages  et qui parle du décès de l’acteur ghanéen sur Facebook, est illustrée par une photo retouchée de l’acteur et dont la légende est reprise comme suit, je cite : « ton âme reposé en paix mon frère chérie ». Avec un lien YouTube repris dans la publication et nous ramenant à une vidéo obscène publiée depuis la ville de Bujumbura au Burundi.

ton âme reposé en paix 🇨🇳🇨🇳🇨🇳🇨🇮 mon frère chérie 🙏😭😭😭💘💘💘💘💘💔💔💔💔💔❤️❤️😭😭 😭😭🙏 https://youtu.be/-xugT2GrgI0

Publiée par MGblaaz officie sur Samedi 3 octobre 2020

Van Vicker indique être en bonne santé et d’autres sources indépendantes atteste son activité

Contacté par Congo Check, l’acteur de films ghanéen Joseph Van Vicker, a lui-même démenti cette information en affirmant, en anglais, être bel et bien en vie.

« I’m alive and well. Van Vicker is not dead. Thank you (ndlr : je suis bien en vie. Van Vicker n’est pas mort)», a fait savoir l’acteur ghanéen Joseph Van Vicker à Congo Check. Sur son compte Instagram notamment, le cinéaste continue d’alimenter son actualité.

Sur Facebook et d’autres plateformes, Van Vicker est en activité à la date annonçant sa mort par ce compte Facebook sur lequel Congo Check a retrouvé une précédente infox, annonçant aussi le décès de John Dumelo, une autre célébrité du cinéma ghanéen. Cette fausse information avait fait objet de débusquage par les équipes de Congo Check via ce Fact-Check (article de vérification).

Van Vicker évoque des menaces de la part des cinéastes Nigérians

Se livrant dans une émission le 7 octobre, le cinéaste Van Vicker a parlé des menaces subies de la part des acteurs Nigérians pour des rôles qui l’a interprétés dans les films du Nollywood (mot-valise évoquant l’importance du cinéma du Nigeria, qui est depuis 2009, la deuxième puissance cinématographique au monde en nombre de films produits par an). Selon , c’était dû à la nature compétitive de l’industrie cinématographique et au fait que de nombreux Nigérians préfèrent que l’un des leurs soit choisi pour les rôles.

S’adressant à Nana Ama McBrown sur United Showbiz à UTV, Van Vicker explique : « Au début, tout allait bien, mais à un moment donné, les acteurs masculins nigérians avaient des problèmes avec moi, alors j’ai dû faire face à des menaces, des situations défavorables ici et là parce qu’ils n’étaient pas très heureux ».

Il a poursuivi : « Vous savez, le monde du cinéma est incroyablement compétitif, donc c’est lun ou l’autre. Quand il y a une certaine marge, c’est M. A ou M. B, donc si M. A est celui qui est au sommet, il est en place pour très longtemps et cela ne laisse pas la place à d’autres pour briller, donc les acteurs principaux nigérians n’étaient pas trop à l’aise ».

Nigerian actors threatened me – Van Vicker reveals Actor Joseph Van Vicker says Nigerian lead actors threatened him for…

Publiée par Yen.com.gh sur Mercredi 7 octobre 2020

Pour rappel, Joseph van Vicker, mieux connu sous le nom de Van Vicker est un acteur ghanéen né en  août 1977 au Ghana. Il joue souvent le rôle du personnage principal de romances, la plupart du temps mis en scène auprès des actrices Jackie Aygemang  Nadia Buari, ce qui leur a valu le surnom du « Navanckie trio ». Van est né d’une mère ghanéenne/libérienne et d’un père néerlandais. Son père décède alors qu’il n’a que six ans.

Van a fréquenté l’école de la bourgeoisie ghanéenne la Mfantsipim School. Van Vicker est l’un des acteurs les plus connus de l’industrie du cinéma africain. Après un job à la radio et à la télévision, il acquit sa notoriété en tournant en 2003 dans la série Suncity, traitant de la vie d’étudiant à la fac . Son rôle dans le film Divine Love lui procura un succès international (Afrique et diaspora), et l’installa comme étant l’acteur « romantique » attitré des comédies romantiques ghanéenne. Depuis, il a été nommé et a gagné de nombreux prix émis par l’industrie du cinéma ghanéen, africain et britannique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here