Faux, l’armée n’a pas installé l’Etat-major général dans l’est du pays

0
203

Une publication sur Facebook affirme que les forces armées de la RDC ont, sur instruction du président de la république, installé leur Etat-major général dans l’est du pays. C’est une fausse nouvelle.

«Le commandant suprême des forces armées de la République Démocratique du Congo et chef de l’État congolais Félix Tshisekedi a décidé d’installer l’état-major des forces armées de la République et tous les services de sécurité à l’est. Très inquiet de l’insécurité qui reprend surface de plus en plus à l’Est du pays. Le 5 ème président de l’histoire du pays Félix Tshisekedi a pris une décision au risque de sécurité personnelle à Kinshasa (siège des institutions de la République)», introduit la publication. Elle poursuit en affirmant : «En effet selon, les sources concordantes qui nous sont parvenues à l’instant après l’instruction du président de la République Félix Tshisekedi à l’état-major général des forces armées et tous les services de s’installer à l’est de la République Démocratique du Congo pour en finir avec l’insécurité. L’état-major général des forces armées de la République Démocratique du Congo et tous les services de sécurité viennent d’arriver à l’est du pays. La restauration de la paix et l’autorité de l’état but moteur de cette décision a-t-on noté.»

Cette publication de la page Facebook Vérité agogo a généré des centaines d’interactions dont 101 partages, 85 commentaires et 268 mentions j’aime.

D’après les sources contactées par Congo Check, le numéro un de l’armée accompagné des plusieurs autorités de sécurité qui effectue une tournée dans l’est du pays est en mission de commandement et d’inspection des troupes.

«On ne déplace jamais l’état-major général. Aujourd’hui il y a un quartier général avancé à Beni, on ne peut pas déplacer un quartier général de Kinshasa pour aller là-bas! Ça c’est la volonté politique du chef de l’État, nous traduisons ça en terme militaire. En termes de quartier général avancé, et de la zone de défense et des FARDC. Le chef d’état-major général est en mission de commandement et d’inspection, c’est ça son rôle, il a été à Kisangani, il est en ituri, il sera à Beni, il sera à Goma et un peu partout ! Le chef d’état-major général est à mission de service», explique le Général Sylvain Ekenge, porte-parole adjoint des FARDC

Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement congolais confirme à Congo check qu’il n’est pas question de déplacer l’étal major général. Selon lui, il s’agit plutôt  d’un quartier général avancé qui vise à s’approcher des réalités du terrain afin de mettre fin à l’activisme des groupes armés dans l’est du pays dont les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) auteurs des milliers de morts des civils depuis 2014.

«L’état-major général c’est plus de 500 personnes, on ne va pas déplacer plus de 500 personnes. C’est le chef d’état-major général, le responsable de la sécurité, le chef d’état-major général adjoint qui sont appelés à aller là-bas pour voir dans quelle mesure on doit mettre fin à cette barbarie occasionnée par les groupes armés. Il y a aussi le responsable de la police, le responsable de la sécurité. Dans le détail, ce qu’ils vont faire on ne va pas encore le dévoiler mais on a décidé qu’ils doivent être près de cette réalité là en vue de concevoir les stratégies appropriées et par rapport à tout ce que nous avons comme rapport», explique à Congo Check, Jolino Makelele, porte-parole du gouvernement congolais.

Le quartier général avancé, en langage militaire  s’explique par un détachement de l’état-major général qui est projeté pour une opération ponctuelle, il est constitué de quelques officiers de l’état-major général déployés tout près du théâtre de l’opération. Ce quartier général avancé existe à Beni depuis le début des opérations dites d’envergure lancées fin octobre dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here