Faux, l’application d’un des gestes barrières n’appelle à l’exclusion d’autres mesures preventives contre la Covid-19

0
498
Des réfugiés sud-soudanais pratiquent la distanciation sociale en attendant à un point de distribution de vivres, au camp de Kakuma, Kenya. © HCR/Samuel Otieno

Une publication virale largement partagée sur Facebook affirme que le port d’un masque et le confinement ne sont pas utiles lorsque la distanciation sociale d’un mettre fonctionne. Après une recherche minutieuse au sein de l’OMS(Organisation monidiale de la santé ) et autres professionnels de la santé et épidémiologistes à jour sur le port des masques , Congo Check affirme que cette information est fausse.

« Si le port de masque fonctionne, alors pourquoi garder une distance de 1M avec les autres ? Si garder une distance de 1M fonctionne, alors pourquoi porter les masques ? Et si les deux fonctionnent, alors pourquoi le confinement ? » écrit le message viral.

Publiée par Jusca Delondre sur Mercredi 24 juin 2020

« Le port de masque s’inscrit dans le cadre d’un assemble de mesure anti-infectieuses propre à limiter la propagation de certaines affections respiratoires , dont la COVID-19 fait partie. Il permet aussi bien à des sujets en bonne santé de se proteger ( en contact avec une personne infectée) qu’a des sujets porteurs de virus de ne pas les transmettre (lutte à la source) », affirme un support de l’Organisation mondiale de la santé sur le port des masques.

La transmission du virus va au-delà du masque couvrant le nez et la bouche

« Le virus de la COVID-19 est transmis avant tout par des gouttelettes respiratoires et par contact. La transmission par gouttelette survient lorsqu’un sujet entre en contact étroit avec une personne infectée ( à moins de 1 mètre de distance) et se trouve exposé à des gouttelettes respiratoires potentiellement infectieuses expulsés lorsque celle-ci tousse où éternue. Là transmission peut aussi être provoquée par de objets contaminés où indirectement par contact avec des surfaces à proximité immédiate d’une possédant le virus ou avec des objets ou de appareils utilisés par une personne infectée ( Téléphone, Thermomètre, Écouteur ou Stéthoscope,…) » poursuit le support de l’OMS.

« Des situations et des cadres et particuliers où sont effectuées des intintervations produisant dès aerosols (IPA) , une transmission aérienne du virus est également possible. La communauté scientifique s’est penchée sur la question de savoir si le virus de la COVID-19 peut aussi se propager par les aérosols en absence D’IPA et les recherches sur ce point activement. Jusqu’ici, la présence d’ARN viral a été constatée sur les échantillons d’air prélevés en milieu clinique en l’absence d’IPA dans certaines études. La responsabilité est fonction de la quantité de virus viable excrétée par un sujet, qu’il tousse ou non et expulse ou non davantage de gouttelettes du type de contacts avec autrui et des mesures de lutte anti-infectieuse en place.»

Contacté par Congo Check, Dr Clovis Kivalya, membre de la riposte COVID19 et conseiller du ministre national de la santé a déclaré : « On ne peut pas dire que seul les masques protègent. La plupart de gens qui ont des masques, sont ses masques en tissus, et ces masques ont une certaine limite. Et la limite ce que, ce n’est pas comme des masques médicaux qu’on ne peut pas prescrire aux gens, parce que ces masques sont seulement destinés au personnel de santé. Donc, on ne peut pas dire que les mmasques d’eux-mêmes protègent à 100%, par contre ça réduit les risques de contamination. Alors, quand on associe ,et les masques et la distanciation physique, ça nous aide à diminuer les possibilités d’être contaminé. Mais faire la distanciation sans masque, c’est masque, c’est compliqué. Faire porter les masques avec distanciation physique, ça ne protège pas autant, donc, il y’a un pourcentage qu’il faut pas ignorer. Quand vous avez un masque en tissus ça vous protège à 60% et l’autre 40 % vous pouvez vous retrouvez contaminer. Si vous respectez, et la distanciation physique d’un mètre et les masques ,vous avez 90% de protection. Cependant, toutes ces mesures là doivent aller en paire».

« Donc, c’est la combinaison du respect des mesures barrières qui nous aide à bien nous protéger contre le virus. Aussi longtemps vous observez toutes ces mesures , aussi longtemps vous êtes mieux protéger. Mais si vous appliquez une, en laissant l’autre, vous êtes un peu protégé, mais pas comme la personne qui observe toutes les mesures barrières» conclut-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here