Faux, la pétition appelant à dépouiller Denis Mukwege de son prix Nobel n’est pas une initiative de Rwandais

0
390
PANZI HOSPITAL, BUKAVU, SOUTH KIVU, DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO - 2018/11/09: Denis Mukwege, a gynecologist, seen leaving his home situated in the same compound as Panzi Hospital and heads to the operation block. Doctor Denis Mukwege, the 2018 Nobel Peace Prize winner, treats women victims of several assassination attempts in his fight against sexual violence. (Photo by Fiston Mahamba/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Une publication partagée sur le réseau social Facebook indiquant que l’initiative de la pétition lancée pour le retrait du prix Nobel de la paix au gynécologue congolais Denis Mukwege est une œuvre de Rwandais est fausse constate Congo Check.

En effet, une publication initiée sur la plate-forme en ligne Change par Daniel Nzitonda et adressée à The Norwegian Nobel Committee demande le retrait du prix Nobel de la paix à Denis Mukwege pour son silence face aux crimes contre les membres de la communauté Tutsi (Banyamulenge) de la République démocratique du Congo au Sud-Kivu.

« Des terroristes Rwandais cherchent à arracher le prix Nobel de la paix à Mukwege en lançant une pétition, ils veulent lui enlever sa protection et l’éliminer !! » écrit la publication appelant à l’éveil du peuple congolais face à cette menace.

« Toute personne qui dénonce le massacre en RDCongo devient la proie de Rwandais ! Protégez notre Dr Mukwege. Ils savent que le Dr. Mukwege mene une campagne pour que les criminels des violations des droits humains soient condamnés » poursuit la même publication.

Capture d’écran d’une publication faisant passer un signataire en tant qu’auteur de la pétition

« Cette pétition c’est une forme d’intimidation envers Mukwege, ils cherchent à l’intimide ! En 2020 on peut même pas dénoncer un massacre sans subir les conséquences » conclut la publication.

En se référant à la description de la pétition, Congo Check constate qu’elle est plutôt une initiative individuelle face à ce que son auteur, Daniel Nzitonda qualifie de silence complice du docteur Dénis Mukwege face aux massacres des membres de la communauté Banyamulenge.

Les appels du monde entier à dépouiller Aung San Suu Kyi de son prix Nobel de la paix après qu’elle ne s’est pas prononcée contre ceux qui ont perpétré des massacres et des viols collectifs contre des Rohingyas musulmans dans son propre pays, le Myanmar, étaient très clairs, mais l’institut Nobel a refusé de le faire lance l’auteur de la petition en introduction.

« Nous lançons les mêmes appels pour dépouiller Denis Mukwege de son prix Nobel de la paix et, espérons-le, cette fois, il se rangera du côté des gens et se rendra compte que cet homme n’est pas un lauréat du prix Nobel de la paix et lui retirera cet honneur » écrit Nzitonda.

Une initiative individuelle, qui n’engage aucune entité

« Cet homme est plein de haine contre les Tutsis, il n’a jamais caché ses opinions et pourtant il a reçu le plus grand honneur qu’un homme puisse obtenir sur cette planète. Des institutions corrompues et des groupes d’intérêts spéciaux ont fait pression pour que cela se produise et ont trompé la fondation du prix Nobel, mais c’est l’occasion de revenir sur cette décision et de faire comprendre que la haine contre un groupe ne devrait jamais être tolérée » poursuit la source, expliquant que « le récent tweet de Mukwege appelant à une enquête sur le village de Kipupu incendié, l’un des nombreux villages qui abritent la perversité possédait des Maï Maï, des Interahamwe et des rebelles rouges de Tabara, alors qu’il restait silencieux quand d’innombrables villages de Banyamulege (Tutsis congolais) ont été incendiés, leurs femmes violées et tués, leurs milliers de châteaux pris est un témoignage de son vrai caractère et il devrait être dépouillé de l’honneur du prix Nobel de la paix ».

Appel à la paix: Depuis mon tweet du dimanche 26 juillet dénonçant le récent massacre survenu à Kipupu en territoire de…

Posted by Dr. Denis Mukwege on Friday, July 31, 2020

Tout en saluant le travail de prise en charge de femmes victimes des viols et violences sexuelles qu’execute l’hôpital de Panzi (dont Dénis Mukwege est médecin directeur), l’auteur de la pétition avance des allégations de magouille de la part du Prix Sakharov 2014.

« Nous lançons un appel à la fondation du prix Nobel pour qu’elle fasse ce qu’il faut, c’est-à-dire priver Denis Mukwege de son prix Nobel de la paix » conclu la description de la pétition qui a récolté plus de 1000 signatures en quatre jours de son lancement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here