Faux, la France n’a pas annoncé le retrait de sa participation financière au processus électoral en Centrafrique

0
860
  • Dans un post devenu viral par les partages  sur le réseau social Facebook en date du Vendredi 06 Novembre, le compte officiel de l’homme politique centrafricain Henri Grothe affirmait un retrait financier de la France au processus électoral en Centrafrique en ces termes : « A la réunion du Comité stratégique chargé de suivi des élections 2020/2021, de ce jour 06 Novembre 2020, l’Ambassadeur de la France a annoncé le retrait de la participation financière de son pays au processus électoral en RCA suite aux réactions suscitées par son offre de serveur additionnel ». Attention, ceci est une fausse information.

Cette information soutient la thèse que la France retire sa participation financière du processus électoral en Centrafrique du fait de certains agissements sur la problématique d’une offre de serveur additionnel. Elle a générée plus d’une centaine de réactions avec précisément 21 mentions J’aime, plus de 44 commentaires et 22 partages d’utilisateurs anonymes sur Facebook.

Contrairement à ce qu’insinue l’auteur de cette publication, aucune preuve de discussion dudit comité et du retrait de la participation financière de la France n’ont été officielle. Notre reporter en République Centrafricaine a pu remettre en cause cette information par les preuves suivantes :

Aucune déclaration du Comité Stratégique en charge des élections

En parcourant la presse médiatique centrafricaine, aucune information relative à ce retrait n’est mentionnée. Les entités composantes du Comité Stratégique restent muettes par cette information en rapport avec les prochaines écheances électorales.

En vue des prochaines élections, la République Centrafricaine fait face à une multitude de fausses informations publiées dans un but manipulateur de l’opinion publique. Pendant cette période électorale, choisissez aussi vos sources d’informations en vérifiant leur fiabilité.

Un communiqué officiel de l’Ambassade de la France nie cette information

Par un communiqué officiel rendu public de l’Ambassade en République Centrafricaine, la France a réitéré sa franche collaboration pour les futures échéances électorales  par une contribution financière à trois niveaux :

  • Un financement au fonds du PNUD qui finance l’organisation technique et logistique ds élections
  • Une contribution au Projet de l’Union Européenne qui soutien l’observation  centrafricaine afin de garantir un réseau d’organisations citoyennes des élections
  • Un soutien à la Cour Constitutionnelle qui aide la Cour à remplir en toute indépendance ses  missions cruciales pour la vie démocratiques. Ce financement a permit aux juges au contentieux électoral

L’Ambassade de France en a profité pour condamner la récente campagne de désinformation qui a visé le soutien qu’elle apporte au processus à la demande de l’ANE.

COMMUNIQUÉ L’ambassade de France en Centrafrique confirme son soutien au processus électoral Attachée à l’organisation…

Publiée par Ambassade de France à Bangui sur Vendredi 6 novembre 2020

En République Centrafricaine des informations non vérifiées sont souvent partagées sur la toile  dans le but est de manipuler l’opinion publique. Face à cette réalité, protégez-vous contre les fausses informations sur les réseaux sociaux à l’approche des élections en signalant à nos équipes de contenus douteux via notre formulaire de contact ou en utilisant les tags @CheckCongo sur Twitter et sur Facebook via @CongoFactChecker.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here