Faux, la CIA n’a pas pas publié de rapport sur une prétendue implication d’Alexis Tambwe Mwamba dans le crash en 2019 de l’Antonov AN 72

0
839

Dans une publication sur Facebook, il est affirmé que le président du sénat Alexis Tambwe Mwamba serait, selon la CIA, le commanditaire du crash de l’Antonov AN 72, assurant le transport de la logistique du président Félix Tshisekedi de Goma à Kinshasa le 10 Octobre de l’année dernière. C’est une infox.

« Tambwe Mwamba, selon la CIA, il est le commanditaire de l’attentat contre l’Antonov de l’équipe d’avance du président de la république Félix Tshisekedi. », dit cette publication sur facebook, avec une image traitée du président du sénat Alexis Tambwe Mwamba ayant une trentaine des likes et dont quatre-vingt-dix pourcent de commentaires vont dans le sens de croire à la publication. Cette information est faux.

Une fausse information issue d’un faux document

L’auteur de la publication, Ruben Cikala, contacté par Congo Check pour se rassurer de sa source, a brandi un prétendu document de l’agence de renseignement des États-Unis, la Central Intelligence Agency CIA qui attesterait à travers ses données des enquêtes qu’elle aurait menées sur le crash de l’Antonov AN 72, assurant le transport de la logistique du président Félix Tshisekedi de Goma à Kinshasa le 10 Octobre de l’année dernière , que le président du sénat Alexis Tambwe Mwamba serait, si pas impliqué, commanditaire de ce crash.

Un document qui a également servi de source pour bien d’autres médias, à l’occurrence scooprdc.net qui aussi a, dans sa publication, cette même affirmation incriminant Alexis Tambwe Mwamba d’y être pour quelque chose.

Congo Check, dans ses recherches, a eu à fact-checker précédemment sur l’authenticité de ce document. Les recherches ont démontré que c’était un faux.

Dans ce fact-check dont voici le lien , https://www.congocheck.net/non-la-cia-na-pas-enquete-sur-les-causes-du-crash-de-lantonov-an-72-en-rdc/ il est souligné qu’au-delà de n’avoir pas été notifié de ces enquêtes pour le gouvernement congolais, les personnes qui auraient, selon ce document de la CIA, contribué à l’enquête, l’ambassadeur des Etats Unis en RDC Mike Hammer, à travers le porte-parole de l’ambassade des USA en RDC parlait d’un faux document.

« La partie anglaise comporte des fautes. Vous pouvez écarter ce document », avait-il affirmé dans une coute réponse à Congo check.

Joint par Congo Check, Steve Wembi, en charge de la communication du président du sénat Alexis Tambwe Mwamba parle d’une manipulation de certaines gens et certains médias : « ces révélations ne sont que des fakenews, diffusées par des personnes et des médias manipulés qui sans sources ni preuves se livrent à ce genre d’intoxication. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here