Faux: Jolino Makelele, porte-parole du gouvernement congolais n’est pas décédé

0
253

Depuis la soirée du 7 juin, plusieurs publications relayant un message annonçant la mort par crise cardiaque du ministre des médias et de la communication, également porte-parole du gouvernement de la République Démocratique du Congo-Jolino Makelele- circulent sur les réseaux sociaux.

Après plusieurs recoupements les recherches de Congo Check attestent que le ministre Jolino Makelele est bien vivant. Ce dernier est plutôt affecté par la mort de son jeune frère, qui est également son secrétaire particulier.

« Nous vous informons de la mort du ministre en fonction Jolino Makelele, Ministre de Communications et Médias, suite à une crise cardiaque » écrit plusieurs de ces publications essentiellement partagée sur Facebook, WhatsApp, Twitter, Instagram…

Capture d’une conversation Whatsapp avec l’infox. Suppression par Congo Check des ID d’intervenants

Contacté par Congo check, le ministre Jolino Makelele confirme qu’il est bel et bien vivant.

« C’est moi qui vous parle, je n’ai pas d’autres précisions à vous dire » confie Jolino Makelele, porte-parole du gouvernement congolais.

Un proche du ministre Jolino Makelele est mort

« Par contre j’ai perdu un jeu frère, c’est peut être une exploitation malheureuse qui peut arriver » a-t-il indiqué à Congo Check.

Le ministre de la communication et médias de la RDC a précisé que le défunt John Makelele, son jeune frère était plutôt son secrétaire particulier.

Absent lors des 33ème (29 mai 2020) et 34ème (5 juin 2020) réunions du conseil de ministres, dont il a l’habitude de lire les comptes rendus, le ministre des médias et communication s’est vu remplacer par Eustache Muhanzi Mubembe, ministre d’Etat, ministre des ressources hydrauliques et électricité dans cet exercice.

Ces absences aux deux dernières réunions gouvernementales qui se tiennent à distance ont également été faussement exploitées par les auteurs de ces publications afin de justifier la détérioration de la santé du porte-parole du gouvernement, qui aurait conduit à sa présumée mort, démentie par Jolino Makelele.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here