Coronavirus: la RDC n’a expérimenté aucun vaccin

0
2719
FILE PHOTO: FILE PHOTO: Small bottles labeled with a "Vaccine COVID-19" sticker and a medical syringe are seen in this illustration taken taken April 10, 2020. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo/File Photo

Des alertes continuent à alimenter la toile sur l’introduction d’un nouveau vaccin de coronavirus en République Démocratique du Congo.

Pourtant des rumeurs, ces alertes vidées des donnés des experts de la santé partagées sur les réseaux sociaux ont par surprise rapporter derrière elles un nombre influent des suiveurs et followers qui ne cessent de partager ces fakenews des réseaux en réseau social.

Par exemple cette rumeur en lingala, une des langues nationales congolaises qui fait recours à la consommation de Congo Bololo, un médicament traditionnel accompagné du citron avec des méfaits néfastes identifiés a attiré l’attention de plus d’un, soucieux de voir le covid-19 disparaître.

Voici sa traduction en français :

” Alerte ; Alerte ; Alerte…

Venez voir

Le vaccin de coronavirus est déjà disponible

On dit que le test se fera exclusivement en RDC sur tous les pays de l’Afrique

Le premier pays a bénéficié de ce vaccin

Pourquoi c’est seulement nous qu’on a choisi

Docteur Muyembe

Nous refusons

Nous refusons

Vaut mieux consommer Congo Bololo et citron

——————-

Prends en avec du pain ”

Pour couper court à ces rumeurs, le docteur Jean-Jacques Muyembe Tamfum, cordonateur de l’équipe de la riposte contre le covid-19 avait fait le point sur la riposte afin d’apaiser la tension observée dans la population suite à une folle rumeur sur le début de la vaccination en République Démocratique du Congo.

« Une vidéo circule dans les médias sociaux et je l’ai moi-même visionné, mon message de ce sur est d’apaiser l’attention que j’observe dans la population, mon intention en parlant du vaccin Covid-19 n’était pas d’affirmer que nous allons commencer la vaccination en RDC sans qu’il soit teste auparavant en Amérique et ailleurs. Des essais de vaccination ont déjà commencé dans ce pays notamment aux États Unis d’Amérique et en Chine. Par ailleurs, nous savons que le vaccin contre la polio, la rougeole, le tétanos et tant d’autres que nous utilisons aujourd’hui ont été d’abord testes en Belgique, en France, et aux USA avant d’être introduit ici chez nous en Afrique. Récemment en Afrique de l’ouest et en RDC, des épidémies de la maladie a virus Ebola ont été maîtrisées grâce à l’utilisation d’un vaccin expérimental RVSV. Je suis moi-même congolais et ne permettrai jamais d’utiliser les congolais comme cobaye, pour l’instant nous nous focalisons à maitriser la pandémie du Covid19 dans notre pays » a déclaré Dr Jean-Jacques Muyembe.

Contactée par votre rédaction, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en RDC a fait savoir qu’aucun pays ne peut introduire clandestinement un vaccin et commencer à l’administrer à sa population à son insu.

Dr Gervais Folefack Tengomo, Team Lead health emergencies à l’OMS explique : « Il n’y a pas encore de vaccin, il y’a des essaies qui sont en cours maintenant mais pas en RDC, ils sont en cours en Europe, en Amérique, mais ce n’est pas encore en RDC. Pour qu’un vaccin soit certifié il faut qu’on termine tous les processus de mise en œuvre du vaccin et il y plusieurs phases ».

« Au début, on fait le test sur les animaux, après la phase des animaux, le test sur les humains et c’est après ça que l’OMS peut maintenant certifier le vaccin. Tant qu’on n’a pas terminé toutes ces phases-là, l’OMS ne peut pas certifier un vaccin ».

Gervais Folefack Tengomo rajoute : « On est encore très loin pour que l’OMS certifie un vaccin. Au côté du coronavirus, la RDCongo continue à faire face aux rumeurs sur cette pandémie. Cependant CongoCheck s’est lancé dans la traque de ces rumeurs pour barrer la route à tous ceux qui veulent profiter de cette situation pour créer une psychose au sein de la communauté ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here