Aucune preuve n’atteste que les députés de l’UDPS se sont opposés au choix de Justin Bitakwira pour conduire une mission dans l’est de la RDC

0
569
  • Ce mardi 17 novembre, une publication sur Facebook affirme que les députés de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) se sont opposés à la décision du président Felix Tshisekedi d’envoyer Justin Bitakwira dans l’Est de la RDC. Attention c’est une fausse information.

« UDPS, les députés nationaux s’opposent contre le choix du Chef de l’État à Bitakwira d’effectuer une mission à l’est de la RDC », peut-on lire sur le compte Facebook dénommé Amza Rutega. 6 heures après, la publication a généré des dizaines de réactions.

#UDPS,les députés nationaux s'opposent contre le choix du Chef de l'État à BITAKWIRA d'effectuer une mission à L'EST de la RDC

Posted by Amza Rutega on Monday, November 16, 2020

Des députés et la présidence de la République réfutent cette affirmation

Pour vérifier cette information, Congo Check a contacté les concernés dont 3 députés nationaux de l’UDPS, monsieur Justin Bitakwira et la présidence de la République. Nos recherchent rejettent cette affirmation.

L’honorable Tony Mwaba, dit ne pas être au courant de cette initiative. Le député National élu de la Lukunga à Kinshasa pour le compte de l’UDPS a dit à Congo Check qu’il n’était même pas au pays.

« Non, non, d’abord je ne suis même pas informé de cette initiative et en plus. Je t’informe que je ne suis pas au courant de cette initiative. D’ailleurs je t’informe que je viens à peine d’arriver au pays j’étais absent de la région », précise Tony Mwaba.

L’élue Henriette Wamu qualifie cette fausse information de ridicule. « Comment peux-je m’opposer à une décision prise par le président de la République ? C’est quoi ces histoires ? C’est tout simplement ridicule », s’exclame l’élue de la Funa et cheffe de la plateforme politique Alliance pour le Progrès du Congo (APC).

Contactée via WhatsApp, le député André Mbata député national membre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social a dit dans une courte réponse qu’il n’est pas également au courant de ce projet. « En tout cas, je ne suis pas au courant de rien, je ne suis pas au courant! », dit-il.

« Les gens ont le droit de ne pas être d’accord, contents ou pas. Si la décision a été prise par le chef de l’État, c’est lui qui décide qui, il désigne. Donc, si les uns ou les autres ne sont pas contents, il faut voir avec eux pourquoi ils ne sont pas contents. Le fait que certains ne soient pas contents ça va changer la décision du chef de l’État si la décision a été prise et elle est effective », explique Tina Salama, porte-parole adjointe du président de la République Félix Tshisekedi.

Justin Bitakwira confirme que la mission de pacification est en lien avec les consultations

Congo Check a également joint au téléphone l’ancien ministre Justin Bitakwira. Celui-ci affirme que la mission lui avait été confiée par le président de la République lors de leur rencontre dans le cadre des consultations. « Il faut laisser la liberté à chaque citoyen de s’exprimer et donner ses avis. Je n’ai pas été envoyé à l’est du pays par les députés de l’UDPS, j’ai été envoyé dans cette mission par le président de la République. Si pour contribuer à l’avenir du pays il faut être de l’UDPS alors là je dirais que ce messieurs ne méritent pas être Congolais », précise Justin Bitakwira.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here