Attention, cette publication signalant l’arrestation d’une personne à Kalemie pour vente de la chair humaine dans un réstaurant est fausse

0
294

Depuis vendredi 18 décembre circule sur la toile une publication avec des images d’un corps découpé en morceaux. Cette publication affirme qu’un homme a été arrêté à Kalemie en train de servir de la chair humaine dans un restaurant. Ces images ne sont pas de la RDC et la personne sur la photo est une femme.  Méfiez-vous, il s’agit d’une fausse nouvelle.   

« Un homme vient d’être arrêté à Kalemie en train de servir les parties humaines dans son restaurant », informe le compte Facebook dénommé, Mylo EL Fungate.

 Pour vérifier cette publication, Congo Check a contacté la police à Kalemie, nous avons également vérifié les photos.

La police de la ville de Kalemie dément la nouvelle

 Contacté, le colonel Banza, commandant-ville  à Kalemie, parle des fausses informations.

« Je suis le responsable de la police dans la ville de Kalemie, vous avez très bien fait de m’appeler car d’autres médias spéculent avant même de vérifier si l’information est vraie ou fausse. Sincèrement aucune personne n’a été arrêtée à Kalemie ni par la police ou par un autre service de sécurité pour avoir vendu de la chair humaine. À mon niveau ici à Kalemie cette information est fausse », précise au téléphone de Congo Check, le colonel Banza.

Déjà partagé au Cameroun et au Nigeria

Avant d’atteindre la RDC, cette infox avait été partagée au Cameroun et au Nigeria en date du 26 et 27 décembre en cours. Mais en réalité, la scène s’est passée au Nigeria comme vous pouvez le voir sur cette vidéo du media dailytrust.com.

Selon Daily trust, un média en ligne Nigérian, la personne sur la photo et dans la vidéo est une femme, du nom de Mary Imewe alias Mummy, qui aurait massacré sa mère en morceaux dans la région du gouvernement local d’Ikot Ekpene, dans l’État d’Akwa Ibom au Nigeria. Le compte twitter qui a rapporté l’incident a montré des vidéos d’elle portant les morceaux de sa mère, connue sous le nom d’Eka Ime, dans un bassin.

Congo Check a egalement analysé les uniformes des élements de la police qui apparaissent sur les images et le constat est qu’elles sont memes utilisées par la police nigériane.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here