Attention, ces armes n’ont pas été retrouvées chez Daniel Ngoy Mulunda

0
148

Une publication sur Facebook affirme que des armes et munitions ont été retrouvées par la police  chez Daniel Ngoy Mulunda. Méfiez-vous, c’est une fausse nouvelle.

« Flash, Flash, le service de sécurité vient de déjouer un complot de coup d’Etat. Une quantité importante d’armes à feu saisies dans la maison du pasteur Daniel Ngoy Mulunda à lubumbashi. La maison de monsieur Ngoy était un dépotoir d’armes et caisses de munitions,… La police criminelle a saisi une cargaison très importante constituée d’armes à feu dissimulées dans la maison de ce soit disant pasteur l’homme de Dieu. Après sa maison, son église a aussi subi des fouilles systématiques où l’on a retrouvé encore des armes à feu qui illustrent bien évidemment que quelque chose de sérieux se préparaient », peut-on lire sur le compte Facebook de Junior Le Melchisedek Bondonga. 48 heures après, cette publication a généré plus de 500 réactions dont 428 partages.

Pour vérifier cette publication, Congo Check a contacté le responsable de la police dans la province du Haut Katanga, le porte-parole du collectif des avocats de Daniel Ngoy Mulunda, un des voisins de Ngoy Mulunda et nous avons vérifié les photos présentées. Toutes ces sources nient les faits.

La police n’a pas trouvé d’armes chez Ngoy Mulunda

Contacté à ce sujet, le Général Louis Kawara, commissaire provincial du haut Katanga dément cette information. Il a par la suite précisé que le seul jour où les services de sécurité étaient chez Daniel Ngoy est le jour de son arrestation.

« Il faut dire que les services de sécurité et ceux  des renseignements ont été chez le pasteur Daniel Ngoy Mulunda une fois. C’était seulement le jour de son arrestation. Il avait été arrêté et rien de plus. Je ne sais pas pourquoi les gens veulent dire n’importe quoi à ce sujet. Aucun nouveau mandat de perquisition chez Ngoy Mulunda n’a été signé et exécuté par la police depuis son arrestation. Où tirent-ils ces informations ? C’est faux, le jour de l’arrestation de Ngoy Mulunda, il n’y avait pas d’armes chez lui. La police n’a jamais trouvé des armes chez Ngoy Mulunda », précise au téléphone de Congo Check le Général Louis Kawara, commissaire provincial du haut Katanga.

Nous avons par la suite joint au téléphone un des voisins de Daniel Ngoy Mulunda à Lubumbashi.  Mwangaza Zachée dit n’avoir jamais vu des armes que la Police a trouvées chez l’ancien président de la CENI.

« Je suis voisin du pasteur Ngoy Mulunda, je n’ai jamais vu ces armes dont ils parlent. Le jour de son arrestation on avait fracassé sa porte pour l’arrêter, mais on n’avait pas montré des armes qu’ils ont trouvées chez lui. Ça doit être des mensonges ça » confie à Congo Check Zachee Mwangaza, un des voisins de Ngoy Mulunda.

Le collectif d’avocats de Daniel Ngoy dément

Congo Check a contacté Gabriel Banza, porte-parole du collectif d’avocats de Daniel Ngoy Mulunda. Pour lui, aucun mandat de perquisition n’a été exécuté chez son client depuis son arrestation.

« Aucun mandat de perquisition n’a été exécuté chez Daniel Ngoy depuis son arrestation. Quelles armes ? Les gens doivent arrêter de spéculer et de monter n’importe quoi. Peut-être, ils parlent des armes et munitions des gardes du corps du pasteur Ngoy Mulunda. Il y a des hommes avec des armes qui sont là pour assurer la sécurité de Daniel mais dire qu’il y a des armes chez lui, c’est faux », explique Gabriel Banza.

Des vieilles photos trafiquées 

Pour déceler le vrai contexte de cette photo, Congo Check a effectué des recherches à travers les outils de recherches d’image inversée. Il en est ressorti que la photo date du 09 novembre 2006 et avait été prise par Phil Noble de Reuters dans le nord de l’Angleterre lors de la remise de l’arsenal militaire à la police du Grand Manchester pour l’amnistie des armes à feu. 430 armes et 2500 cartouches avaient été livrés à la police, 264 étaient des armes aériennes ou des répliques de fusils.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here