Jugée irrecevable, la candidature de Willy Mishiki avait été rejetée en aout dernier par la CENI. Le nom de l’ancien membre du gouvernement actuellement en prison figure paradoxalement sur la liste définitive des candidats députés nationaux

Le vendredi 24 aout la commission électorale nationale indépendante avait rejetée la candidature de Willy Mishiki pour détention d’une nationalité étrangère. La décision de la CENI concernait au total 282 candidatures dont celle de Willy Mishiki. Cependant, le nom de ce dernier figure sur la liste définitive des candidats aux élections législatives nationales, publiée par la CENI le 19 septembre dernier.

Le nom de l’ancien vice ministre des hydrocarbures apparait au numéro 64 sur la liste du Rassemblement des forces politiques et sociales de la république démocratique du Congo acquises au changement pour la circonscription de Walikale en province du Nord Kivu.

Aucune publication de la CENI n’explique jusqu’à présent les facteurs a la base de ce changement ou s’il s’agit d’une erreur.

En plus de la raison avancé par la CENI lors du rejet de sa candidature, Willy Mishiki avait été condamné en appel, a trois mois de prison pour coups et blessures volontaires en aout dernier en ville de Goma.