Plusieurs messages circulent depuis ce dimanche 30 octobre sur les réseaux sociaux et les médias en ligne annonçant l’incendie d’une radio engagées dans la lutte contre la maladie à virus Ebola par des assaillants Maï Maï hostiles aux activités de la riposte à Mungamba, localité située à 25 kilomètres sur la route Komanda-Kisangani, en province de l’Ituri.

Des témoignages recueillis sur place par CONGO CHECK ne prouvent pas que les installations de la radio ont été incendiées par des rebelles, plutôt une cabine abritant les groupes électrogènes de cette radio aurait pris feu dans une incendie dont l’origine n’est pas encore déterminée.

« Bonjour chers tous. Ici c’est la radio Mungamba de l’air de santé de Lolwa dans sous coordination de Komanda vient d’être incendiée cette nuit par des hommes inconnus. Cette radio était partenaire à la riposte qui diffusait les sports et les émissions contre la maladie à virus Ebola, MVE » écrit un message partagé plusieurs fois sur les réseaux sociaux, accompagné d’une vidéo de 11 secondes montrant des tôles en feu.

« Les assaillants disaient en Swahili qu’ils viennent maintenant acheter leurs propres matériels. Mungamba se trouve à 25 km de Komanda là où je suis » poursuit le même message.

Dans d’autres groupes WhatsApp, des internautes précisent que la radio incendiée était soutenue dans la campagne de lutte contre la maladie à virus Ebola par l’organisation Fonds des Nations unies pour l’enfance, UNICEF.

Le média en ligne Les Volcans News.Net a pour sa part indiqué que l’incendie serait causé par les miliciens Maï Maï qui opèrent dans la région et qui visiblement s’opposent aux activités de riposte (lien disponible ici).

« Ce n’est pas le studio de la radio qui a pris feu, plutôt la cabine où est installé les groupes électrogènes de la radio. L’équipe qui assurait la permanence de la radio a constaté le feu sur cette cabine située à plus au moins 20 mètres du studio mais n’indique pas avoir entendu des personnes avant ou après l’incendie. Il est donc pour l’instant difficile de savoir si l’incendie est d’origine criminelle ou accidentelle » a précisé à CONGO CHECK Jean Valere Muzitina, journaliste à la Radio Référence de Komanda, qui a stoppé sa moto sur la route de retour de Mungamba afin de répondre aux questions de CONGO CHECK.

Un journaliste travaillant pour ce média dément également l’incendie de la station de cette radio dans un entretien avec CONGO CHECK.

« Jusque là les résultats des enquêtes n’ont rien donné. Il n’y a aucun soupçon sur les des tiers auteurs de cette incendie » dit Jackson Mapasa joint par l’équipe de CONGO CHECK.

« Dans l’incendie de la cabine, il y a deux groupes électrogènes de marque Jangfa qui ont été incendiés et deux alternateurs sans oublier du carburant [mazout] » poursuit le journaliste.

« Au déclenchement de l’incendie dans la cabine, nous avons éloigné quelques matériels de la radio et je rassure que le bâtiment de la radio n’a pas été incendié » précise Jackson Mapasa, journaliste à la radio Mungamba.