Un prétendu mandat d’arrêt contre six personnalités politiques congolaises circulent sur des réseaux sociaux depuis ce vendredi 26 juillet. Attention, il s’agit d’un faux.

Joseph Kabila, Alexis Thambwe Mwamba, Lambert Mende, Kalev Mutond, Evariste Boshab, et Ramazani Shadary, voilà les noms de de ces personnalités politiques concernés par un prétendu mandat d’arrêt de la cour pénale internationale qui circule sur des réseaux sociaux depuis ca vendredi 26 juillet.

Le mandat datant du 25 février 2019 dernier ferait suite à une requête d’accusation introduite à la cour le 10 février soit 15 jours avant.

Selon Évelyne Ombeni, une assistante juridique à la cour pénale internationale contactée par Congo Check, le document n’est pas authentique.

« C’est un faux document » a-t-elle répondu à Congo Check sans plus de précisions.

Pour sa part Patrick Tshibuyi, assistant chargé de la sensibilisation au bureau de la CPI à Kinshasa parle d’un document inauthentique.
« C’est un document inauthentique. Il n’y a aucune requête de l’accusation dans ce sens » dit-il.

En examinant le document, l’on se rend en plus compte de certaines erreurs qui suscitent des doutes. C’est par exemple le fait que le mandat délivré le 25 février est gardé sous scellés, ce qui veut dire selon les textes de la cour, qu’il n’est accessible qu’à certaines personnes autorisées. Une note en rouge sur le même document signale pourtant que suite une décision le même 25 février, le mandat était descellé.